Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 49
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou un mois se passe
Écrit par Izual Chapitre publié le : 28/10/2007 à 00:00
Œuvre lue 108296 fois Dernière édition le : 29/10/2007 à 21:32
[ Retour - Bas de page ]
Et l'entrainement débuta.

Khaelis : Prends ca ! Et ca ! Et encore ca !
Albion : Eh bien, tu n'y vas pas de main-morte, aujourd'hui !
Khaelis : Je n'y vais JAMAIS de main-morte !
Albion : Très bien, je vais devoir moi aussi ne pas retenir mes coups !

Khaelis et Albion s'affrontaient a l'arme blanche. Au départ, Albion s'était lesté de 25 kilos, ce qui a contraint Khaelis a fournir le triple de poids pour parvenir a son niveau. Néanmoins, tous deux progressaient a vue d'oeil, et augmentaient progressivement leurs poids en conséquence. Albion apprit également a améliorer des techniques venant de ses ancêtres, au point de leur donner des effets surprenants, tandis que Khaelis devenait toujours plus lourd dans ses frappes.

Laurent : Arc de flammes !
Marine : Mur anti-chaleur !
Laurent : Puisque tu le prends ainsi... Vague de froid !
Marine : Vite ! Mur anti-froid !
Laurent : Tu te débrouilles bien en magies de protection, dis moi... Allez, je vais essayer de mettre tes protections a rude épreuve...

Laurent et Marine combattaient a l'aide de sorts. Et tandis que Laurent s'était spécialisé dans l'offensive, Marine se débrouillait bien mieux en sorts de défense et de soin. Chacun comprenant rapidement qu'il était plus intéressant de développer ses points forts que d'essayer de combler ses points faibles, ils s'améliorèrent en un rien de temps.

Laurent : Sidéral !
Marine : Tu crois ? Boomerang !

Le sort de lumière de Laurent lui fut renvoyé.

Laurent : Faut que je contre ! Atomnium !

Les deux sorts s'entrechoquèrent. Laurent tomba a genoux, épuisé.

Marine : Allons, relève toi !
Laurent : Attends, je viens d'enchainer deux nouvelles magies coup sur coup, et ces magies sont fort couteuses en énergie mentale, faut pas croire que je vais tenir debout des heures...
Marine : Laisse moi faire... Osmose !

Elle lanca un sort sur elle-même, sort qui lui vola une partie de son énergie pour la donner a Laurent.

Laurent : T'es sûre que tu sais ce que tu fais ?
Marine : On a pas le temps de se reposer, tous les moyens sont bons.
Laurent : Tu as raison. En garde !

Ils étaient devenus de plus en plus proches, mais aucun d'entre eux ne voulait parler de ses sentiments avant que l'entrainement soit fini. Pour le moment, ils mettaient toutes leurs forces et leurs pensées dans ce qui leur semblait être leur dernier entrainement.

Yann : Antimatter Pierce !

Les flèches foncant vers Yann furent toutes absorbées par sa lame, qui les renvoya sous la forme d'un rayon destructeur, qui fut contré par une volée de flèches supplémentaires.

Elcifur : Bien, Yann, tu y es arrivé.
Yann : Ce ne fut pas sans difficultés. Merci, Sakuya.
Sakuya : A ton service !
Elcifur : Bon, maintenant que tu arrives a le lancer dans une situation ou tu te sers des attaques ennemies, essaye maintenant d'obtenir le même résultat en n'utilisant que l'air ambiant autour de toi. Si tu y arrives, tu auras terminé l'entrainement pour cette technique.
Yann : Ca va.
Elcifur : De ton côté, Sakuya, je vais t'entrainer a une nouvelle technique, que seule toi peut utiliser.
Sakuya : Quelle technique ?
Elcifur : La technique ultime de l'arc de la Vierge, le Grand Phantasm portant le nom de Délivrance.
Sakuya : Délivrance ? Grand Phantasm ?
Elcifur : Les Grand Phantasm sont les attaques ultimes des douze armes sacrées. Ce sont des attaques capables de multiplier par mille le potentiel destructeur d'une arme sacrée. Mais dans ton cas, la Délivrance ne fera rien pour la puissance de tes attaques.
Sakuya : Quelle en est l'utilité, alors ?
Elcifur : Elle te permettra de tirer des flèches dépassant la vitesse de la lumière. Tes flèches seront alors invisibles, et vu la cadence de tir que la Délivrance te donne, tu seras capable de tirer près de 3600 flèches a la seconde.
Sakuya : C'est rapide...
Elcifur : Il faut néanmoins tenir compte que tirer autant de flèches a la seconde épuise a une vitesse folle ton énergie mentale, et donc qu'il faut utiliser la Délivrance avec parcimonie, si tu ne veux pas tomber dans les pommes après une dizaine de secondes d'utilisation.
Sakuya : Donc, je dois améliorer mon esprit ?
Elcifur : Avant toute chose, oui. C'est pourquoi je te conseille de t'entrainer a la méditation un maximum.
Sakuya : D'accord !

Tandis que Yann s'entrainait aux techniques ultimes de ses armes, Sakuya méditait, afin de pouvoir maitriser son attaque ultime a la perfection, ou du moins le mieux possible. Cela ne les empêchait pas d'être fort attentionnés l'un envers l'autre, ce qui n'avait aucune peine a soutirer un sourire a Elcifur, qui, tout en entrainant les deux tourtereaux, augmentait progressivement son poids, afin de se compliquer chaque jour davantage la tâche.

Elyse : A table, tout le monde !
Laurent : On arrive !

Tous s'arrêtaient a heures fixes pour se remplir l'estomac, mais le jour décisif qui approchait n'entachait pas leur bonne humeur, et tous ces repas se faisaient dans le rire.

Rosa : Grand frère Yann, j'arrive a faire des dictées sans problèmes, maintenant !
Yann : Bravo, Rosa. Je savais que tu y arriverais.
Laurent : Faut dire, avec un prof comme ca, c'est normal que t'y arrives.
Elyse : Laurent, voyons, qu'est-ce que tu ne racontes pas comme bétises devant tout le monde ?
Laurent : Bah quoi ? A chaque fois que j'avais du mal en cours, c'était toujours toi qui m'aidais, alors que père s'occupait plus de me raconter sa vie ou de me perturber.
Elyse : Alors c'était toi qui l'embêtais a chaque fois, Albion ?
Albion : Si on peut même plus s'amuser...

Après les repas du soir, ils s'occupaient, chacun a sa manière ou tous ensemble, afin de se reposer de leur journée. C'était devenu comme un rituel, comme s'ils avaient tous besoin de leur moment de repos avant d'aller dormir.

Sakuya : Tu lis quoi ?
Yann : Regarde la couverture, tu verras bien...
Sakuya : ...Tiens, j'ai l'impression que j'ai déjà lu ce livre la.
Yann : T'aurais du le lire pour l'école ?
Sakuya : Possible.
Yann : Bon, fini de lire pour aujourd'hui.
Sakuya : Tu vas faire quoi maintenant ?
Yann : Il nous reste une heure avant de dormir, ca me laisse largement le temps de prendre soin de toi, non ?
Sakuya : Faut voir.

Sakuya s'assit sur les genoux de Yann.

Sakuya : Dis... Tu penses qu'on va y arriver ?
Yann : Bien entendu. Mais j'ai quelque chose a te demander.
Sakuya : Quoi ?
Yann : Je ne sais pas comment cela va se passer la-bas, et je ne te cache pas que cela me fait un peu peur, alors j'ai une simple demande a te faire.
Sakuya : Je t'écoute...

Yann sortit une petite boite de sa poche et la déposa dans les mains de Sakuya.

Sakuya : C'est...
Yann : Sakuya... Est-ce que tu veux devenir ma femme ?
Sakuya : ...

Sakuya éclata en sanglots.

Sakuya : Bien sur que je veux, idiot ! Comment est-ce que je pourrais refuser une telle demande ?

Elle se serra contre lui.

Sakuya : Bien sur que je veux être ta femme...
Yann : Merci... Merci mon ange...
Sakuya : Je veux faire ma vie avec toi... Je veux nous voir vieillir, tous les deux...
Yann : Moi aussi...

Et le temps passa, petit a petit, jour après jour, au même rythme. Le jour du grand combat approchait, et chacun se préparait pour ce moment décisif dans l'histoire des mondes.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]