Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 50
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou l'on met au point certaines choses
Écrit par Izual Chapitre publié le : 28/10/2007 à 00:01
Œuvre lue 120556 fois Dernière édition le : 28/10/2007 à 00:01
Laurent : Tout le monde est prêt ?

Tous acquiéscèrent.

Laurent : Bon, je vous explique la situation.

Laurent étala un plan sur la table.

Laurent : Elcifur m'a donné ce plan des Enfers il y a de cela une semaine, et j'ai pu monter une stratégie pour le débarquement.
Yann : Explique-nous un peu.
Laurent : C'est simple. Odibal nous attend surement sur son tràne, vu qu'il sait que nous irons a lui. Nous allons donc tenter une percée frontale.
Khaelis : N'est-ce pas la une tactique risquée ?
Elcifur : Mon frère est odieux dans ses actes, mais il s'attend aussi a ce que tout le monde soit ainsi avec lui. Il s'attendra donc plus a une attaque discrète, voire a une infiltration dans le palais. Pour citer son point de vue, je dirais qu'il est inconcevable que des "moucherons" comme nous osent tenter une attaque frontale. Il y aura donc moins de gardes devant.
Albion : C'est néanmoins tellement évident que je m'attends a un piège.
Laurent : C'est la que Marine entre en scène.
Sakuya : Pourquoi ?
Marine : J'ai développé mes talents en magie défensive et soignante, et, par le plus grand des hasards, je suis parvenu a utiliser la magie de Vision.
Yann : Qu'est-ce que cette magie ?
Marine : Elle permet, a mes alliés et a moi, et ce en un coup d'oeil, de déterminer la topologie du terrain, les forces et faiblesses de l'adversaire que l'on a face a soi, et une moultitude d'autres détails qui peuvent faire la différence en combat. Par exemple, Yann, je peux te dire, étant donné que j'ai lancé Vision sur moi avant d'entrer, que tu as un suçon au niveau du col, caché par ton t-shirt.

Yann jeta un oeil, avant de piquer un fard, rapidement imité par Sakuya.

Yann : T'aurais pu choisir un autre détail, n'empêche !
Marine : J'aurais pu. Mais c'était pour te montrer a quel point Vision pouvait être utile.
Laurent : Il est clair qu'un talent pareil peut nous révéler des tas d'infos utiles en plein combat. Bien entendu, ces informations nous serviront davantage a l'un ou a l'autre en fonction de la situation, de l'adversaire et du terrain ambiant, mais je suis persuadé qu'avec cela, nous aurons la clé qui nous permettra d'utiliser les faiblesses ennemies a notre avantage.
Elcifur : Ce sera toujours cela de pris, étant donné que le temps peut devenir catastrophique en un instant, la-dessous.
Laurent : En effet. Je vous explique. Le temps peut brusquement changer, et on peut passer d'un ciel dégagé a une nuée de tornades dans le ciel. J'ignore ce qui cause ce phénomène, mais il nous faudra être sur nos gardes.
Yann : Est-il possible d'utiliser cela a notre avantage ?
Laurent : Vision nous permettra de prévoir les endroits concernés par les changements climatiques. Il nous suffira d'esquiver ces lieux, voire d'y pousser l'adversaire.
Yann : Faudra improviser, tout simplement.
Laurent : En gros, oui. Maintenant, ce que je vais vous expliquer est très important, alors écoutez-moi bien.
Sakuya : On t'écoute.
Laurent : Notre mission est simple : Il nous faut aider Yann et Elcifur a parvenir jusqu'a la pièce ou se trouve Odibal. S'il y a des adversaires sur le chemin, il faudra que nous nous interposions, quelles qu'en soient les conséquences. Ai-je été clair ?
Khaelis : En gros, tu nous demandes de servir de boucliers pour qu'eux deux puissent avancer ? Ca marche.
Sakuya : Yann, tu sais ce que je vais te dire.
Yann : "Ne t'en fais pas pour moi pour autant", ou un truc dans le genre. J'ai bon ?
Sakuya : Exactement. Je suis en mesure de me défendre.
Yann : Ne t'en fais pas pour moi non plus. Je peux y arriver.
Marine : Et on t'aidera tous pour nous en assurer.
Elcifur : Un manque de confiance ?
Laurent : Du tout. Juste une boutade.
Albion : On compte sur vous.
Yann : Merci.

Un portail s'ouvrit, par lequel apparurent Gaspard, Melchior et Balthazar, suivis par les quelques archanges restants.

Gaspard : Je vois que vous terminez de vous préparer.
Laurent : En effet. Si l'opération n'est pas préparée minutieusement, il y a le risque d'un échec cuisant.
Yann : Et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre.
Melchior : Bien parlé, Yann.
Balthazar : C'est quand même une mission a haut risque... Une vingtaine de personnes face a tout un monde...
Gaspard : C'est exact. Mais j'ai confiance en eux, et ma confiance perdurera jusqu'au bout.
Albion : De toute manière, si j'ai bien compris, il ne reste plus que nous pour les affronter.
Melchior : Laurent, ton père participera a la bataille ?
Laurent : C'est son souhait. Et il est suffisamment entrainé pour ne pas être une gène pour nous.
Melchior : Certes, mais il reste inférieur a vous autres.
Laurent : Vous ne l'avez pas vu combattre. Vous ignorez donc quelle est sa vraie valeur. Je me trompe ?
Gaspard : En effet.
Laurent : Odibal également. Et cela peut être utile pour prendre l'adversaire par surprise, donc je ne peux refuser un tel ajout stratégique.
Albion : Laurent...
Laurent : T'en fais pas. Je connais suffisamment tes capacités pour savoir que tu ne seras pas une gène. D'ailleurs, personne ici ne peut prétendre a ce statut.
Yann : D'accord... Bon, est-ce que tout le monde est prêt ?

Tous acquiéscèrent, les uns après les autres.

Gaspard : Bon, je suppose qu'il va falloir préparer un portail d'ici aux Enfers.
Elcifur : Ca, je peux m'en charger.
Laurent : Mieux vaut que tu économises tes forces.
Balthazar : Il a raison. Laisse faire l'artiste.

Un portail apparut derrière Balthazar.

Balthazar : Ce portail est a sens unique, donc il vous sera impossible de le traverser dans l'autre sens, ou même de le voir, de l'autre côté.
Laurent : Idéal pour entrer en douce. Mais comment vérifier qu'il n'y a personne de l'autre côté ?
Marine : Laisse, ca, je m'en charge. J'ai un sort qui peut nous rendre invisible, ce qui nous garantit une arrivée discrète.
Yann : C'est le moment idéal de le lancer, tu ne crois pas ?
Marine : D'accord. Mais tenez en compte le fait qu'il ne durera que nonante secondes, soit le temps de traverser le portail et de se mettre a l'abri.
Yann : C'est on ne peut plus clair.

Marine ferma les yeux.

Marine : Esprit de la lumière, déforme la réalité pour nous rendre aussi visibles que le vent qui souffle dans la plaine... Maintenant !

Petit a petit, Yann, Laurent, Marine, Sakuya, Khaelis, Elcifur et Albion devinrent invisibles.

Yann : Nous y allons nous sept. N'envoyez les renforts qu'en cas de nécéssité.
Gaspard : Compris. Que la force soit avec vous.
Yann : En avant !

Et, les uns après les autres, tous passèrent a travers le portail.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]