Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 56
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Ou les atouts sont lancés
Écrit par Izual Chapitre publié le : 12/11/2007 à 12:42
Œuvre lue 106253 fois Dernière édition le : 12/11/2007 à 12:42
[ Retour - Bas de page ]
Odibal tendit la main vers le ciel.

Odibal : Tu sais, je n'ai même pas ma place ici.
Yann : Pardon ?
Odibal : A ma naissance, il avait déjà été décidé que je ne serais que le remplaçant, celui qui ne viendrait sur le tràne que si mon frère venait a décéder ou a abdiquer. De ce fait, j'en ai nourri une haine féroce envers lui, et ai tout tenté pour le faire plier. Mais plongé dans ses idéaux comme il l'était, rien ne pouvait le faire céder, excepté la force. J'ai alors tout tenté pour m'améliorer a ce niveau, espérant pouvoir surpasser mon frère et prendre sa place. Mais un événement a encore troublé mes plans.
Elcifur : La mort de notre père, n'est-ce pas ?
Odibal : En effet. Avant de mourir, il m'a lancé un dernier sort, qui me forçait a endurer les blessures que tu endurerais par ma faute, quelles que soient les causes par lesquelles tu étais blessé. Et, comme tu le sais, j'ai tout tenté pour contourner le sort, sans succès. Jusqu'au jour ou il s'est brisé de lui-même.
Elcifur : J'ai ressenti le lien qui se brisait entre toi et moi. Mais, a ma grande surprise, tu n'as rien tenté pour m'abattre dans l'immédiat.
Odibal : J'ai entendu, au moment ou je comptais t'abattre, la prophète t'annoncer que le Roi des Démons finirait par être abattu par un humain devenu Archange, même si sa prophétie était instable. De fil en aiguille, tu t'es tellement fait avoir par cette prophétie que j'ai colportée dans le monde entier que nous en sommes a cette situation.
Elcifur : En effet. La rumeur s'est propagée tellement vite que j'ai du prendre des mesures pour éviter qu'elle ne s'accomplisse. J'ai donc envoyé mes plus puissants combattants l'abattre. Il a néanmoins survécu par un miracle qui me dépasse, avant de repousser une expédition punitive programmée depuis des siècles sur le monde des humains. C'est la que tu as fait ton coup d'éclat.
Odibal : C'est bien ca. J'ai proposé l'idée des faux Démons Elémentaires, qui a été approuvée a la presque majorité, et lorsque Scar a été abattu, et connaissant ton attachement pour lui, je t'ai proposé d'aller le rejoindre. Tu n'avais juste pas compris que ma proposition de le rejoindre était dans l'au-dela, et de mon côté, je n'avais pas compté m'amuser autant, ce qui a été rendu possible grâce à l'aide de ce magicien, qui a vaincu Scar.
Yann : Et donc, les pièces du puzzle s'assemblent. Je comprends bien des choses, sur le coup.
Odibal : C'est bien...

Une aura d'énergie sombre se forma autour d'Odibal.

Odibal : ...Tu comprends maintenant pourquoi je vais t'abattre !
Yann : N'y compte pas !
Odibal : Je vais donc devoir dévolier mon atout ! Grande Epée des Démons, viens a moi !

Une épée massive apparut dans les mains du démon.

Odibal : Cette épée a été forgée spécialement pour moi, et personne d'autre n'est a même de la manipuler au maximum de ses capacités !
Yann : C'est pareil pour mes armes ! Je suis le seul a les avoir maniées, et a les avoir maîtrisées !

Yann se mit en position de combat.

Yann : Ne t'attends pas a ce que je retienne mes coups !
Odibal : J'espère bien !

Les deux se chargèrent une nouvelle fois, et les lames se rencontrèrent. Malheureusement pour Yann, celle d'Odibal était la plus résistante, et Cius, rapidement suivie d'Ophis, vola en éclats. Yann fit un bond en arrière, tandis que son adversaire éclata de rire.

Odibal : C'est ca, tes deux puissantes lames ?
Yann : ...J'attendais justement que tu fasses cela...

Il tendit le bras qui tenait le manche d'Ophis.

Yann : "I am the bone of my sword"

Sous les yeux ébahis de son adversaire, ainsi que de ses alliés, l'épée de Yann se reconstitua rapidement, pour prendre la forme qu'elle avait auparavant. Tout en gardant le bras tenant la lame nouvellement créée tendu, il pointa le manche de Cius dans l'autre direction.

Yann : "Steel is my body, and fire is my blood."

Cius se reconstitua a son tour, tout aussi rapidement que sa jumelle. A peine fut-elle recréée que Yann croisa ses lames, en fermant les yeux, tandis qu'un cercle magique apparut sous ses pieds.

Yann : "Have withstood pain to create many weapons."
Elcifur : Cette invocation... Tous a couvert !
Yann : "Yet those hands will never hold any of them."
Odibal : Je t'en empêcherai !

Odibal se rua vers Yann, qui ne bougea pas.

Yann : "I have no regrets. This is the only path."

Yann ouvrit les yeux.

Yann : "For those I urge to protect... Unlimited Blade Works !"

Les lames furent décroisées, dans un grand éclat de lumière, qui aveugla tout le monde. Lorsque Sakuya et les autres purent ouvrir les yeux, ce fut pour constater que Yann et Odibal avaient disparu.

Sakuya : Ou sont-ils passés ?
Elcifur : Yann a utilisé l'une de ses trois techniques suprêmes pour affronter Odibal sur son propre terrain... Tout ce que nous pouvons faire est attendre... Et espérer.

Ailleurs,...

Odibal : ...Zut, il est trop tard...
Yann : Bienvenue chez moi.
Odibal : Ou suis-je ? Réponds !
Yann : Je te présente l'une de mes techniques ultimes. Elle m'a permis de te matérialiser dans mon propre monde.

Le monde ou se trouvaient Yann et Odibal n'était qu'une vaste plaine, couverte d'épées plantées a même le sol. Au loin, le sol s'embrasait, comme animé par les flammes de l'Enfer elles-mêmes. Yann, qui faisait face a Odibal, ne tenait plus qu'une seule épée, dont la lame semblait être un simple amalgame des lames d'Ophis et de Cius, toutes proportions respectées.

Odibal : Ton épée... !
Yann : J'ai appris, au cours de mon entrainement, a unir les énergies de lumière et de ténèbres contenues dans mes deux armes, pour n'en donner qu'une, capable de trancher le ciel et la terre d'un simple mouvement.
Odibal : Tu crois que tu m'impressionnes ?
Yann : Prouve-moi le contraire !
Odibal : Très bien... En garde !
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]