Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 59
Nom de l'œuvre : Undesired Angel Nom du chapitre : Unlimited Blade Works - The End (partie 3)
Écrit par Izual Chapitre publié le : 12/11/2007 à 14:22
Œuvre lue 106255 fois Dernière édition le : 12/11/2007 à 14:22
[ Retour - Bas de page ]
Une sorte d'esprit apparut devant Laurent et Yann.

Laurent : Odibal. Ainsi donc, tu t'es montré.
Odibal : Cela ne sert a rien de me cacher. De toute manière, je suis fichu.
Yann : Pardon ?
Odibal : Lorsque mon père a appris mes envies de meurtre envers mon frère, il a scellé mon âme a ce temple. De plus, a la différence des Démons Elémentaires, je suis incapable de chasser une âme d'un corps, pour ensuite en prendre possession. Et même si je parvenais a le faire, je serais toujours enfermé dans l'enceinte du temple.
Yann : Ok, je comprends.
Odibal : J'ai un service a vous demander, même si je sais que je suis la dernière personne a qui vous voudriez en donner...
Laurent : ...Quoi, comme service ?
Odibal : Détruisez mon âme. Je préfère encore mourir pour de bon que d'endurer une éternité, prisonnier d'ici.
Laurent : De toute manière, ton heure est venue.

Laurent fit réapparaître son apparat de Dieu de la Mort, a la grande surprise de Yann.

Yann : Joli, le costume.
Laurent : C'est bon, te moque pas... Bon, il est temps de rendre la justice.
Odibal : Une dernière chose... Dites a mon frère... Que je regrette...
Yann : On lui passera le message.

Et la faux de Laurent s'abattit sur Odibal, le faisant s'évaporer dans l'air.

Yann : ...
Laurent : Yann, ca va ?
Yann : Je me disais seulement que c'était bête...
Laurent : Quoi ?
Yann : Tout ce qui m'est arrivé, tout ce qui nous est arrivé, c'est parti d'une simple querelle entre frères. Tu ne trouve pas ca idiot ?
Laurent : Il y a des frères et des soeurs qui n'arrivent pas a exprimer leur malaise autrement qu'ainsi. Il faut juste savoir comprendre d'ou vient le problème pour que tout s'arrange. Et apparemment, Odibal a compris que, même avec toute la force qu'il a emmagasiné des siècles durant, cela n'arrangerait rien de tuer son frère. C'est pourquoi il s'est rendu.
Yann : ...Allez, sortons.

Alors qu'il sortait, l'armure qui enveloppait son corps éclata, comme du verre, en de millions de particules argentées, qui flottèrent dans le temple. Sans y prêter attention, il continua a marcher, malgré ses blessures.

Elcifur : Yann ! Laurent !
Yann : C'est fini. Ton frère est bel et bien mort.
Laurent : Il nous a toutefois demandé de te dire qu'il était désolé pour ce qui était arrivé.
Elcifur : Alors il s'est enfin rendu compte... L'imbécile...
Yann : Et Sakuya ?
Marine : Elle est inconsciente, mais en vie. La plaie s'est entièrement refermée, et elle semble hors de danger.
Yann : Parfait.

Un portail s'ouvrit devant eux, pour laisser apparaître Balthazar, suivi de Melchior et de Gaspard.

Marine : Tiens, regardez qui voilà.
Melchior : Bon travail, les jeunes. Nous venons d'apprendre, pour Odibal. Son corps est désintégré et son âme dispersée, donc les mondes ne courrent plus aucun danger.
Yann : Tant mieux.
Laurent : "Tant mieux", c'est tout ce que tu trouves a dire ? Attends, on a sauvé les deux mondes restants, on a vaincu les plus puissantes menaces, on va être considéré comme des héros ici, et ca te fait ni chaud ni froid ?
Yann : Ok, on a sauvé le monde. Ok, on a vaincu Odibal. Mais a quel prix ? Regarde le nombre de morts inutiles. Regarde le nombre de douleurs vaines. Tu crois que tout cela vaut une hypothétique gloire ?
Gaspard : Il est évident qu'il y a eu énormément de pertes, Yann. Mais il faut savoir se tourner vers l'avenir.
Khaelis : Yann. Sakuya se réveille.

Yann accourut aussitot, tandis que Sakuya ouvrit péniblement les yeux.

Sakuya : Huh... Ou suis-je... ?
Yann : Ne t'en fais pas. Tout va bien. C'est terminé.
Sakuya : Et... Et Odibal ?
Yann : Il est vaincu.
Sakuya : Alors... On a gagné ?
Yann : C'est bien ca. Tu peux te lever ?
Sakuya : Je vais essayer...

Elle se releva, aidée par Yann.

Yann : Bon. Et maintenant, que faisons-nous ?
Gaspard : Retournons sur Terre. On nous attend.

Un portail apparut.

Elcifur : Je reste ici. C'est dans des moments pareils que je dois m'occuper de mon peuple.
Kaina : Merci d'avoir aidé notre souverain. Vos noms ne seront jamais oubliés ici.
Laurent : Y a pas de problème. Prenez soin de votre monde, et évitez surtout qu'une telle tragédie ne recommence.
Elcifur : Yann, merci pour tout.
Yann : Pas besoin de me remercier, je n'ai fait que mon devoir.

Les uns après les autres, Yann, Sakuya, Marine, Laurent, Khaelis, Gaspard, Melchior et Balthazar traversèrent le portail.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 | Retour | Haut de page ]