Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 11
Nom de l'œuvre : Histoires Mordziennes : Genèse Nom du chapitre : Illustration
Écrit par Requiem Chapitre publié le : 1/9/2010 à 16:31
Œuvre lue 19540 fois Dernière édition le : 2/9/2010 à 19:25
[Mordz Again I]

[Version 10.1] : Might in Love

Son altesse sérénissime Césarium Might s’ennuyait dans son palais césarien. En effet, la réforme des partis anti-boulet avait éradiqué le mouvement, plongeant le Mordz dans l’apathie la plus totale. Il fallait réagir. Son altesse sérénissime Césarium Might fit comme à son habitude pour avoir une de ses fameuses idées géniales : il demanda à de jeunes n00bs sans expérience de lui donner des idées pour avoir une nouvelle idée. Trop heureux de lécher leur maître, les n00bs se dépêchèrent de dépiter toutes les conneries qui leur passaient par la tête. Enfin il eu L’idée avec un grand L parce que L’idée elle-même n’était pas sensationnelle.

Il réunit une nouvelle fois sur la place publique tous les citoyens du Mordz. Pas un ne manquait, les mouches blanches et nwares, les tulipards, les patates roses, les responsables de la sécurité publique, les pompiers, les clochards, les galeux et surtout les n00bs ! Il se prépara à lire son texte préparé à l’avance par sa secrétaire de bureau. Il commença ainsi :

« Voici une allocution de, Moi, son altesse sérénissime Césarium Might en direct de la place publique de la glorieuse cité du Mordz ! Mes chers cons, mes chers potes, mes chères compotes, Moi, son auguste altesse sérénissime autoproclamée Césarium Might Ier, j’ai décidé à la gloire de mon nom, d’organiser le plus grand concours que le Mordz ait jamais connu ! Je vous propose, de participer au concours de dessin pour devenir l’illustrateur personnel de mon palais qui aura l’immense privilège de me dessiner dans mes scènes quotidiennes comme le manger, le dormir et le pipi caca.
Je, Moi, son altesse sérénissime Césarium Might déclare officiellement le tournoi que j’ai, Moi, son altesse sérénissime Césarium Might, nommé le ‘’Drawing King’’ ouvert ! »

Tous les n00bs applaudirent en cœur et les quelques mouches qui ne s’étaient pas endormies durant le discours s’en allèrent plier de rire. Or, seule parmi la foule innombrable de jolies petites patates roses à moitié endormie, une patate jeune et belle avait bu les paroles de son héros avec délectation. Des lumières brillaient dans ses yeux ! Elle les ferma car les projecteurs commençaient à l’irriter…

Plus tard, dans la soirée, les premiers dessins parvinrent à son altesse sérénissime Césarium Might. L’un d’eux représentait Marilyn Moonson en train de chanter…, un autre était une sorte de souris jaune avec des points rouges sur les joues dessiné par un certain Pika8825545… Son altesse sérénissime Césarium Might le jugea sans intérêt et l’élimina d’office. Le dernier dessin était celui d’un tulipard, c’était une sorte de long bâton avec deux grosses boules à l’une des extrémités. Son altesse sérénissime se demanda ce que cela pouvait bien représenter… L’art abstrait n’était pas son fort et il préféra aller se coucher.

Le lendemain, une nouvelle fournée de dessins était arrivée. Il y en avait plus de cinq cents ! Might élimina d’office tous ceux réalisés par des n00bs et il se retrouva avec cinq dessins restants. Trois étaient faits par des patates roses, un par un tulipard et le dernier par une mouche nware qui avait écrit sur sa feuille : « Might, t’es OSEF !!! » Son altesse sérénissime l’élimina.

Les phases qualificatives étaient passées. Il ne restait plus que quatre mordziens en compétition ! Son altesse sérénissime Césarium Might les convoqua. Ils s’alignèrent et chacun se présenta. Le premier s’appelait Hao Hasakuba, le second Kris qui fut banni d’office pour avoir plagié les opticiens Kris. Le troisième était le seul tulipard en course, il était rond, blanc et portait une twulipe rouge à la main. Son altesse sérénissime Césarium Might ne le reconnut pas. Après réflexion il se rendit compte que tous les tulipards étaient rond, blanc avec une twulipe rouge à la main… Enfin son altesse sérénissime passa au dernier concurrent, ou plutôt la dernière concurrente ! Son auguste altesse en resta bouche bée. Elle était parfaite ! Ronde, rose et un air joyeux sur le visage. Après avoir réfléchis une minute, son altesse sérénissime se rendit compte que toutes les patates roses étaient elles aussi… rondes, roses et avec un air joyeux sur le visage…

Qu’à cela ne tienne ! Il voulait cette patate, et il l’aurait ! Il lui demanda son nom. Elle s’appelait Meli. Soudain elle rapprocha sa main comme pour toucher le Césarium. Son altesse sérénissime Césarium Might était habituée à ce que ses sujets veuillent toucher sa magnifique personne. Il tendit la joue comme pour inviter la patate rose à réaliser son rêve de petite fille et… il se prit une claque.

« Y avait une mouche nware sur ta joue Might… » dit la jeune et belle patate. Pour la première fois de sa vie Might sentit quelque chose bouger dans son pantalon. Quel était donc ce nouveau maléfice ? Pourtant il se sentit bien et rêva qu’il volait sur le dos d’une vache rose et que des n00bs de toutes les couleurs lui envoyaient des flèches terminées par un cœur. Quand il reprit ses esprits, la patate rose lui tendait un dessin sous le menton et en lui disant de se dépêcher parce qu’elle n’avait pas toute la journée.

Son altesse sérénissime Césarium Might prit la feuille entre ses doigts et parcouru avec délice les contours de ce fabuleux dessin d’Amélie Poulain. Il prit les deux autres dessins des deux derniers concurrents à contrecœur et les examina à leur tour. Celui du tulipard représentait la petite maison dans la prairie. Son altesse sérénissime qui était fan de cette émission fut révoltée quand il se rendit compte qu’il manquait une fenêtre ! Il élimina le tulipard. Le dessin de Hao Hasakuba était majestueux ! C’était un grand homme assis sur son trône avec un sceptre à la main, tout habillé de jaune. En dessous était noté : « Sa grande et majestueuse altesse triplement sérénissime et belle Césarium Might Ier »

Le dessin était très beau ! Comment y résister ? Il voulait absolument que la patate rose nommée Meli gagne et il ne savait pas pourquoi. Il les déclara ex aequo et dit qu’ils devraient refaire un dessin pour demain. Les deux finalistes sortirent du palais laissant son altesse sérénissime rêveuse sur la beauté de cette patate rose…

Le lendemain, les deux concurrents se présentèrent devant le grand maître du concours du Drawing King. Hao avait dessiné Might en train de tuer un dragon. Meli avait dessiné cette sorte de souris jaune avec des tâches rouges sur les joues que son altesse sérénissime avait déjà vue sur un dessin… Comment faire ? Soudain il eut une idée de génie. Il décida de faire voter les habitants du Mordz pour départager les deux adversaires. Les élections furent simples rapides. A chaque fois que l’un des mordziens appuyait sur le curseur avec l’image de Hao Hasakuba, l’écran se brouillait et le vote était perdu. C’est ainsi que Bush fut réélu et que la guerre en Irak recommença. Ben Laden qui regardait la télé dans sa maison à cinquante millions de dollars préféra attendre un peu avant de refaire un saut au pays de la liberté. Enfin bref. Meli gagna.

Son altesse sérénissime invita la nouvelle illustratrice de sa vie quotidienne à déjeuner dans sa chambre. La jeune Meli fut surprise par tant de ferveur. Ensuite son altesse lui raconta sa vie, comment il était devenu le roi du Mordz, ses succès et ses échecs amoureux (surtout ses échecs), son hobby préféré le léchage de n00bs… La vie parait si simple lorsqu’on est amoureux de la personne qu’on aime. Ils vécurent ainsi pendant une semaine. Enfin le grand soir arriva. La patate rose se vit muter en une magnifique mouche bleue frappée par l’emblème du pinceau magik, uniquement remis aux cœurs les plus purs. Elle devint officiellement l’Angi Illustratrice du Mordz, grande gardienne du pinceau magik et de la bonne humeur. Son altesse sérénissime Césarium Might et elle vécurent heureux pour le restant de leur vie et eurent beaucoup d’enfants Césarium Illustrateur…

Non, en fait Meli était une hippie et elle préféra attendre que les sept planètes les plus proches soient alignées par la convention du Capricorne au sens de la longitude est-nord de la lune par rapport au soleil quand la Terre arrive à son point le plus éloigné du soleil dans sa trajectoire elliptique et que Pluton et Neptune convergent mutuellement vers Vénus dans l’axe post-défini de la figure de l’amour spirituel, ce qui arrivait tous les cinq cents ans quand le Great Spirit de l’amour sortait des entrailles de la Terre pour répandre l’amour et la peace dans le Mordz entier…

Might était encore une fois parvenu à ses fins. Mais une autre idée germait déjà dans son esprit tordu… Oui, cette fois-ci elle révolutionnerait le Mordz !

A suivre…
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 | Retour | Haut de page ]