Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 13
Nom de l'œuvre : Histoires Mordziennes : Genèse Nom du chapitre : Destitution
Écrit par Requiem Chapitre publié le : 3/9/2010 à 21:53
Œuvre lue 19417 fois Dernière édition le : 9/12/2011 à 20:32
[La trilogie du Mordz] : Episode I

[Version 12.1] : La Vengeance du démon noir de la nuit des ténèbres sombres qui englobe tout sur son passage et qui fait flipper !

Son Altesse Sérénissime Césarium Might qui, après la débandade de sa dernière idée sur les META, préféra se faire oublier et alla passer quelques jours… dans l’une de ses îles privées dans les caraïbes pour purger sa peine sous le soleil ardent… et la crème solaire. Meli était restée femme au palais. Après avoir expurgé sa peine, Son Altesse Sérénissime Césarium Might rentra à sa capitale mais alors qu’il s’attendait à voir un défilé de n00bs débarquer pour lui lécher les pieds et lui curer les ongles, il fut bousculé et chamboulé de toute part des membres indifférents à la présence de leur seigneur.

Il réussit tant bien que mal et avec une certaine stupeur à rejoindre son palais. Mais là, l’accès lui fut refusé par les gardes FTP du palais ! Il répéta cent fois son mot de passe personnel : « Might t’es le plus beau » mais rien n’y fit. Il était désormais impossible de rentrer chez lui. Il s’assit sur les marches de son palais et commença à réfléchir… comment avait-il réussi à sortir des toilettes la dernière fois que la porte s’était bloquée ? Mais il abandonna rapidement car il ne voulait pas sortir mais entrer ; ce qui à ses yeux était une toute autre opération depuis qu’il avait regardé Fort Boyard à la télé alors qu’il était resté coincé entre les deux côtés de la porte du salon.

Soudain, un n00b s’approcha de lui et lui demanda : « Dit mesieur comen ta eu ce grade ???? » Son Altesse Sérénissime Césarium Might le regarda avec un air offensé. Comment se faisait-il qu’un n00b ignora sa royale existence et ne le vénéra point ? Exaspérée par tant de niaiseries il sortit son Blâme Gun… et se retrouva avec une épée dans la main ! Il voulut prendre son Ban Gun avec sa main gauche mais ne trouva qu’un bouclier. Son Altesse Sérénissime ne comprenait point ce qui se passait là. C’est ce moment là que choisit un éclair pour tomber sur l’épée que brandissait Son Altesse Sérénissime et l’électrocutait.

C’est exactement au même moment que Might eut son premier éclair d’intellectuel, frappant aussi fort son esprit que le frappait le ciel à grands coups de coup de foudre (sens premier du terme). Il n’était plus qu’un simple membre à la métamorphose la plus évoluée du Mordz. Il était… Idolmembre ! Son Altesse Sérénissime Idolmembre Might sentit ses jambes flageoler sous son poids et il dût s’asseoir sur un banc. « Un simple membre ? » Cela sonnait tellement faux et il fut frappé encore une fois par la foudre (Qui a dit qu’être Idolmembre était agréable ?).
Il s’abrita sous un porche pour éviter d’être encore une fois électrocuté et s’endormit, rêvant de rires moqueurs et de n00bs qui le pointaient du doigt…

« …dois… Monsieur le clochard s’il vous plait… Je dois vous informez que vous ne pouvez pas rester sous ce porche qui est une propriété privée de Son Altesse… Je dois vous demander de partir au nom de notre grande Altesse Royale à tous… » Might ouvrit difficilement les yeux, les mots « Altesse » et « propriété » se confondant dans son esprit tourmenté. « Je… vous demande pardon » bredouilla Might miteux.

« Vous devez partir d’ici avant que je ne sois dans l’obligation de vous blâmer par le pouvoir du conseil des administrateurs. » répondit l’autre en bombant le torse à la poitrine généreuse sur laquelle était brodé l’insigne de la brigade de modération, unité d’élite qu’avait créée Son Altesse Sérénissime Césarium Might quelques années auparavant. Visiblement le torse à la poitrine généreuse appartenait à une Angi Membre du nom de ‘’Laïteninetalesse’’ .
« Qui peut bien posséder un nom aussi pourri ?» se demanda Might. « Ta gueule pauvre tâche ! >.< Light ça veut dire Lumière et ça c’écrit pas ‘’Laïthe’’ ! On dirait une déformation de mon abruti d’ancien patron qui a eu la mauvaise idée de s’appeler Maïthe ou un truc pourrave du genre… »

Son Altesse Sérénissime se leva d’un bond se voyant ainsi insulté. Comment pouvait-on oser le critiquer ouvertement et en public ? Il lui cracha au visage des paroles acides : « Depuis quand une membre de la brigade de la modération insulte son chef ? » Elle le regarda un instant avec mépris comme s’il débarquait de la planète Terre. Elle haussa les épaules, apparemment elle avait à faire à un clochard fou… « Ecoute mon chou, si tu ne veux pas que je te colle un blâme dégage. Le vieux Might ça fait longtemps qu’il a été remplacé lors de sa mort il y a deux jours… Et je déteste le Québec au passage. »

Son Altesse Sérénissime ne comprit pas le rapprochement entre ‘’longtemps’’ et ‘’deux jours’’ mais il se rappela que dans le monde du Mordz, on oubliait très vite la notion du temps. « Bon allez, je m’en vais. Je dois faire des heures sup’ depuis que cet idiot de Might a été remplacé… Gare à toi je te tiens à l’œil !» Gronda avec force l’agent de la brigade de modération (avant elle s’appelait Le Modératron mais comme la plupart de femmes modératrices étaient des féministes assidues, il avait été jugé préférable de rebaptiser la section d’élite.)

Son Altesse Sérénissime resta ébahie pendant quelques secondes. Il était mort ? Depuis deux jours ? Il avait un successeur ? Qui ? Il avait faim ? Il avait soif ? Il était paumé ? Toutes ces questions se bousculaient dans sa petite tête jaunie par le temps et le poids de l’âge. Il devait trouver un moyen d’entrer dans le palais et de s’expliquer avec l’imposteur qui avait pris sa place. Il n’avait qu’un seul moyen de parvenir à ses fins… « Lundi ». « Ojourdui on é mardi mesieur » dit un n00b qui passait par là. Might lui fendit le crâne avec son épée et partit en courant…

Il avait un combat à mener ! Il devait retrouver sa dignité et récupérer son statut de maître incontesté du Mordz. Soudain un membre se précipita sur lui avec un marteau en guise d’arme. C’était un MTC ! Might piqua un sprint et distança le membre qui criait des choses incompréhensibles pour Might et qui paraîtraient obscènes pour les autres. C’était donc cela le monde d’en bas ? Un monde remplit de fous et d’abrutis ? Un monde où se côtoyaient les caille-rats de la pire espèce ? Tout cela était nouveau pour Son Altesse Sérénissime qui avait vécu avec une cuillère en argent dans la bouche. Meli lui avait raconté des horreurs du mondes d’en bas, les guerres des mouches nwars et blanches, les membres simples d’esprit, les MTC fous furieux… Mais il avait cru à des fables où sa compagne exagérait chaque détail, un monde irréel. Ca ne pouvait pas être réel ! Il se prit la tête dans ses mains et se mit à pleurer… Un éclair le frappa et il se réfugia dans un arbre, les larmes glissant sur son menton dans un flot continu…

« Ce matin j'imagine un dessin sans nuage avec quelques couleurs comme vient mon pinceau. Du bleu, du rouge je me sens sage comme une image avec quelques maisons et quelques animaux. Ce matin j'imagine un pays… » Might coupa la sonnerie de son portable et regarda autour de lui pour être sûr que personne n’avait entendu la chanteuse-interdite et consentit enfin à coller son oreille sur l’écouteur. Une voix de stentor qui vous fait flipper quand vous l’entendez dit : « Ecoute-moi. Je sais que tu es vivant. Ne raccroche surtout pas ! IL sait lui aussi que tu es encore en vie. Le n00b qui était chargé de t’assassiner a été retrouvé mort… Etouffé avec de la crème chantilly… Ce piège t’était destiné. Mais tu as survécu Might ! Tu es celui qui a survécu ! Tu es le survivant ! Le seul qui ait résisté à un piège de Celui-Dont-La-Stratégie-Est-Nulle ! Mais IL a réussi à t’affaiblir ! IL a réussi à supprimer tous tes pouvoirs. Je peux t’aider à les retrouver si tu veux. Fais attention ! Celui-Dont-La-Stratégie-Est-Nulle est à ta recherche. Tu me suis ? »

Might considéra un long moment le téléphone qu’il avait dans la main. De nouvelles données s’installaient dans sa tête. Qui était Celui-Dont-La-Stratégie-Est-Nulle ? Pourquoi lui avait-il supprimé tous ses pouvoirs ? Comment avait-il fait ? Meli l’avait-il trompé avec un énigmatique, jeune, beau et riche Anglais qui aurait pris sa place ? Il devait en savoir plus. « Qui êtes-vous ? » demanda-t-il à son interlocuteur. « Et comment avez-vous eu mon numéro ? Je suis sur liste rouge… »
La voix ne répondit pas tout de suite réservant le suspense un peu plus longtemps. « Je suis Poulpéus. :lunettes Je dois te conduire à l’Oracle pour qu’elle te révèle l’identité de ton ennemi. Je crois en toi… Néo »
« Je ne suis pas Néo » répondit Might. Might entendit un juron dans le combiné du téléphone et fit la grimace. « C’est très vilain de dire des gros mots. Imaginez qu’un enfant de cinq ans lise ces lignes. Il serait traumatisé pour le reste de sa vie !! »

« C’est bon ta gueule maintenant. Tu vas faire ce que je te dis. Dans cinq secondes tu verras deux hommes habillés en orange avec une épée et un bouclier et des lunettes noires. Ce sont des programmes BOT qui sont chargés de te retrouver… et de t’éliminer. » Might regarda autour de lui et quelques secondes plus tard aperçut deux personnes telles que les avait décrites Poulpéus.
Il remit le téléphone à son oreille, paniqué. « Bien. Tu commences à flipper sale petit con ! Tu vas chier dans ta culotte maintenant ! Allez pisse ! Tu meurs de peur ! Ahaha ! … Hum… Excuse-moi. J’avais vraiment envie de te dire ça depuis le temps. Bien. Descends de ton arbre et prends la première à droite. » Might s’exécuta aussitôt mais se trompa de côté et prit à gauche.
« Putain mais t’es vraiment neuneu ou quoi ? » demanda la voix dans le téléphone. « J’ai dit à droite ! A DROITE ! Non arrête ! Il faut aller à gauche maintenant ! Non pas par là ! »

Pendant ce temps, les deux BOT examinaient l’arbre dans lequel était perché Son Altesse Sérénissime un peu plus tôt. Ils sortirent du parc et tournèrent à gauche dans la direction qu’avait prise Might. Ils le rattrapèrent alors qu’il s’était enfoncé dans une impasse. L’un d’eux, celui qui avait l’air d’être le chef, s’avança et dit d’une voix robotique et monotone : « Matthieu Castel, Altesse Sérénissime de Sang Royal anciennement Césarium appellation Might, par ce 30 Séamtus de 4 de l’an de grâce, tu vas mourir… »

A suivre…
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 | Retour | Haut de page ]