Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 16
Nom de l'œuvre : Histoires Mordziennes : Genèse Nom du chapitre : Nowelisation
Écrit par Requiem Chapitre publié le : 12/9/2010 à 12:50
Œuvre lue 19530 fois Dernière édition le : 9/12/2011 à 20:33
[La trilogie du Mordz] : Episode IIII

[Version 15.0] : L’Ultime (presque) Combat Final (avant le prochain) de la mort qui tue (mais permet la résurrection) de Son Altesse Sérénissime Césarium Might contre son plus grand (sens figuré) ennemi de tous les temps de son règne (soit 4 ans) et qui aboutira par la mort de l’un des deux pour devenir le souverain du royaume le plus réputé du monde (pour des enfants entre 5 et 8 ans) c'est-à-dire le titre de Hokage, le shinobi le plus fort du village caché du Mordz *roulement de tambours*

Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège s’avança dans le cercle de lumière à côté de la cage où Might et son commando étaient prisonniers et dit : « Bonjour. »
Enfermé dans la cage, Might enrageait. A cause de lui, il avait perdu tous ses privilèges : se faire lécher les pieds par les n00bs, passer ses journées à glander et à jouer à la belote avec Patouzarrini, mais aussi et surtout, il ne pouvait plus faire aux mordziens des promesses qu’il ne tiendrait pas. Il tenta néanmoins de feinter Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège : « Si tu me libères et que tu me rends tous mes pouvoirs, je jure de ne pas te bannir avant de t’avoir poursuivi en justice.

Malheureusement pour Might, Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège le connaissait trop bien. Il se contenta de lui rire au nez et à la barbe en se dandinant d’un pied sur l’autre. Might réfléchissait à toute vitesse, ce qui lui était d’autant plus difficile que cela ne lui arrivait jamais. Il ne pouvait pas se tirer de cette difficile situation tout seul. Il se tourna et demanda à Poulpéus : « Trouve moi un plan et je te récompenserai comme il se doit. »
Poulpéus en bon citoyen répondit aussitôt : « Défiez-le dans un combat de cartes Pomon. Je suis sûr que vous pouvez le battre. »
Might resta interdit pendant un moment. Il n’avait jamais entendu parler de Pomon. Etait-ce quelque chose qui se mangeait ou un nouveau Sex Toy qu’il n’avait pas encore essayé avec Meli ? Cependant il accepta quand même. Après tout il n’avait plus rien à perde…

Le duel commença. Might avait dans sa main un Pyke Atchou qu’il posa sur la table. Il essuya une goutte de sueur qu’il lui coulait sur le front et déglutit. En fait il ne savait pas trop quoi faire. On lui avait conseillé en croire en l’âme des cartes, que le jeu l’aiderait à gagner car sa cause était juste mais en réalité il ne voyait pas comment une carte, un simple petit bout de carton avec un dessin ridicule dessus, pouvait bien comprendre l’enjeu de son affrontement contre Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège. En d’autre terme, il fallait être complètement con pour croire des conneries pareilles. Il piocha une nouvelle carte et se retrouva en possession d’un Pyke Assiette ! Le frère jumeau démoniaque de Pyke Atchou, et qui, combinés à deux, faisaient des ravages dans les camps adverses. Il attendit patiemment de pouvoir jouer sa carte, regardant avec soin quelle stratégie de jeu allait utiliser Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège.

Celui-ci semblait sûr de lui. C’était lui le champion de la stratégie militaire lorsque le Mordz entrait en guerre mais il était aussi le joueur numéro 1 mondial du jeu de Pomon. Personne ne pouvait le battre, et surtout pas son ancien boss ! Aujourd’hui c’était lui le maître, et Might un simple petit Cactus Rouge. Il déposa un Caca à puce sur la table et y ajouta une Pomon Ball qui lui permettait d’invoquer n’importe quel Pomon sur le terrain. Il fit apparaître un Salami et piocha une carte à son tour. Il sourit satisfait. Il avait obtenu la carte qu’il voulait : le Bouled’billard. Le prochain tour il pourrait écraser Might grâce à la super combinaison de ces trois Pomon !

Might qui regardait les yeux de Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège se demanda à quoi il pouvait bien penser. Lui, mourait de faim. Il n’avait qu’une hâte, c’était de retrouver son corps et habituel ainsi que ses monstrueux pouvoirs afin que les n00bs lui lèchent à nouveau sa b… sa bi… Enfin sa bicoque quoi : sa maison. Bande de pervers… C’est juste la nouvelle option serpillière du n00b v365.44 alpha 2008.

Bref, il déposa sa carte de Pyke Assiette sur le terrain à côté de Pyke Atchou. Il pouvait faire une attaque spéciale grâce à la combinaison des attaques combinées des deux Pomon ! Cependant il hésitait entre attaquer et faire la fusion de ces deux pomons grâce à la carte Fusion de la mort qui tue qui transformerait les deux Pyke en le terrifiant : Le Maudit Pyke-Assiette-Atchou-De-La-Mort-Qui-Fait-Peur et pourrait pulvériser les points de vie Du-Stratège en un seul coup. Mais le problème c’était que jamais personne n’avait jamais réussi à l’invoquer car pour l’invoquer il fallait aussi faire un sacrifice spécial : tuer un Magibarbe, le pomon le plus nul de tout le jeu. Or, quel gros con triplé d’un abruti, incompétent et vaniteux mettrait un pomon aussi nul dans son jeu ? Heu… Bon d’accord, Might en avait bien un dans son jeu. Le problème c’est qu’il ne l’avait pas encore dans sa main. En attendant il plaça donc une carte face cachée sur le terrain.

« Mais qu’est-ce que tu fous ? ôO » Demanda Du-Stratège.
« Bah, je place une carte piège… » Répondit l’intéressé.
« Non mais on joue pas à Yu-Gui-Ho, là… Ca existe pas les cartes pièges dans Pomon. »
« Ah. Ah bon. C’est un véritable vent avarié qui s’abat sur le monde des cartes à jouer. »
« Et elles n’en ont pas besoin, vil mécréant MTC de mes deux ! Je vais gagner ce match et tu vas rester MTC à ma botte jusqu’à la fin de ta misérable petite existence insignifiante. »
Migth reprit sa carte face cachée qui n’était autre que le professeur Chienne, expert en art de la 69ième position. Il ne savait que faire. Il ferma les yeux pour (essayer de) réfléchir. A peine les avait-il clos qu’un flash de lumière apparu : Poulpéus, Meli et Patouzarrini se matérialisèrent devant lui : « Nous croyons tous en toi, Might. » lui dit Poulpéus.
« Non pas moi… »
« Ta gueule Patouzarrini. Mon petit Might d’amour, tu vas gagner, j’en suis sûre ! Je compte sur toi pour qu’on fasse crack crack se soir à nouveau dans notre palais ! » Renchérit Meli.

Et puis tous disparurent. Might ne savait pas ce que voulait dire « crack crack » mais il était touché par les encouragements de ses larbins… heu de ses amis, pardon. Il allait gagner ce combat, même si cela devait lui coûter de se casser un ongle ! Il croyait en ses cartes, il arriverait à tirer un Magibarbe dans son jeu, il le savait.
Il posa sa main sur la pile de carte qu’il avait à sa gauche. S’il tirait un Magibarbe, il gagnerait la partie et pourrait redevenir l’être ultime du Mordz. Il piocha.

Lorsque ses yeux se posèrent sur sa nouvelle carte il faillit se mettre à pleurer. Il n’avait pas pioché la bonne carte ! Soudainement le bas de son pantalon se mouilla et un fumet nauséabond s’éleva peu à peu. Il venait de trouer son froc.
Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège piocha à son tour. Il déposa Bouled’billard sur le terrain et utilisa sa carte de polymérisamachintrucbidulechouette pour créer la fusion des trois pomon : Caca à puce, Salami et Bouled’billard ! Il venait de créer le Caca à Salami en forme de Bouled’billard !!! *bruit de tonnerre*
« Tu as perdu Might ! Je vais écraser ton Pyke Atchou et ton Pyke Assiette en moins de deux ! »
« Un, deux, trois… Ah beh, non j’ai réussi à compter jusqu’à trois. » :D

Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège se retint d’envoyer une tarte à Might. De un les tartes flambées étaient chères, et de deux elles sont si légères et pourtant si denses... Un vrai régal. Il ne voulait pas les gaspiller inutilement en collant une sur la face rouge et poilue de Might.
De plus, il allait gagner. Il lui suffisait juste d’attaquer Might et il avait gagné. Pourtant il avait envie de faire durer le plaisir et se contenta de passer son tour.

Might ayant gagné un sursis de un tour se prépara à piocher une nouvelle carte. Si elle n’était pas bonne, il aurait perdu et resterait sous cette forme de cactus toute sa vie. Et ça, il ne le voulait surtout pas ! Il tira une nouvelle carte dans son jeu. Ce n’était toujours pas la bonne. Il était fini, il était mort, il était anéanti, la vie ne valait plus la peine d’être vécue. Il irait se pendre à un arbre et les corbeaux se délecteraient de sa chair en criaillant pour se partager le lard et le gras.

Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège attaqua. Son pomon fusion allait détruire les pomon de Might lorsqu’un nouveau flash aveuglant les ébloui. Un nouveau personnage apparut en plein milieu du combat. Le pomon de Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège arrêta son attaque pour regarder le nouvel arrivant qui n’était autre que :
« Le Père Nowel ! Encore toi ! » S’exclama Might qui ne l’avait plus revu depuis que celui-ci l’avait envoyé dans le Real Monde alors qu’il était en cyber-prison.
« OhOhOhOh ! Oui c’est moi ! Je suis venu te sauver encore une fois. Je ne pensais pas que je devrais en arriver là mais je t’offre la carte Magibarbe. »

Might n’en croyait ni ses yeux, ni ses oreilles, ni son nez, ni sa bouche. C’était incroyable ! C’était… magique ! C’était donc ça la magie de Nowel. Il attrapa la carte que le Père Nowel lui tendait et la déchira en deux sacrifiant ainsi le pauvre Magibarbe. La fusion des deux Pyke s’enclencha alors pour donner naissance au Maudit Pyke-Assiette-Atchou-De-La-Mort-Qui-Fait-Peur.
Les deux pomon ultimes de Might et de Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège allaient se livrer un duel à mort. Celui qui tomberait le premier, aurait perdu. Les deux pomon s’empoignèrent et luttèrent pour faire basculer l’autre. Des n00bs arrivèrent et commencèrent à lancer des paris (tous sur le pomon de Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège pour bien se faire voir de lui).
Might commençait à s’ennuyer au bout d’une heure de lutte. Les deux pomon restaient bloqués au centre de l’arène toujours en train de s’empoigner par les mains.

« Dites les gars...»
« Oui, Père Nowel ? » demanda Might.
« Hum, j’ai l’impression qu’ils sont en train de faire une parade nuptiale et pas en train de se battre. ôO »
En effet, après un examen plus approfondit il s’avéra que le Caca à Salami en forme de Bouled’billard de Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège était en fait en train de tripoter le… hum hum… du Maudit Pyke-Assiette-Atchou-De-La-Mort-Qui-Fait-Peur qui se trouvait dans ses mains (Eh, oui la morphologie des Pomon est différente de celle des patates).
« Mais ce ne sont pas des pomon alors ! Ce sont des Digaymon ! Comment ai-je pu me tromper à ce point, moi le maître de la stratégie ? Faire un match nul contre Might, honte à moi. Comment cet être au QI aussi impressionnant que celui d’un n00b a-t-il pu venir à bout de moi de cette façon ? �" rage ! �" désespoir ! �" vieillesse ennemie ! Je ne puis continuer à vivre ainsi ! »

Et c’est ainsi que Son Altesse Stratégissime Stratégical Du-Stratège disparut à jamais des terres du Mordz, confus et honteux d’avoir fait match nul contre Might qui était entre temps redevenu Son Altesse Sérénissime Césarium Might.
Son Altesse Sérénissime Césarium Might remercia Poulpéus en le bannissant (parce qu’il craignait que Meli ne découvre qu’il avait couché avec lui dans le Real Monde), fit à Meli un bisou sur la joue, serra la main de Patouzarrini (bah oui ils avaient servi à rien, ce n’était pas grâce à eux qu’il avait obtenu le Magibarbe).

Au Père Nowel en revanche, il lui accorda gloire et prestige, richesses et femmes, joie et jouissance. Le Père Nowel devint l’un des lieutenants de Son Altesse Sérénissime Césarium Might.
Cette nomination lui donnerait plus tard le nom de Sa Sainteté Père Nowellissime Zhu, dit le Bien Aimé du peuple... enfin au début.

FIN.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 | Retour | Haut de page ]