Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 13
Nom de l'œuvre : Antsua School - Acte I Nom du chapitre : Père et fils (partie 1)
Écrit par Izual Chapitre publié le : 4/11/2011 à 09:07
Œuvre lue 17075 fois Dernière édition le : 4/11/2011 à 09:07
[ Retour - Bas de page ]
Izual : C'est bon !

La composition du sort venait de s'achever, et fut accueillie par un tonnerre d'applaudissements venant de la majorité des assistants fraîchement recrutés par Izual. Le jeune homme sourit, avant de les remercier pour leur aide, puis se prépara pour quitter la pièce. C'est alors qu'une nouvelle personne y entra.

Izual : Katsuri ?
Katsuri : Tu tombes bien, je te cherchais... Je voulais voir si tu avais besoin de mon aide pour préparer le remède pour ton père.
Izual : Je viens tout juste de le terminer, désolé.
Katsuri : Ah...
Izual : T'en fais pas, si j'ai encore besoin d'aide a l'avenir, tu seras la première personne que je viendrai voir... Ca te va ?
Katsuri : D'accord ! Merci !
Izual : De rien.
Kubira : Alors, on flirte a l'entrée de ma bibliothèque ?
Izual : Non non ! Je viens juste de finir le remède.
Kubira : Ca tombe bien, Milamber m'a demandé de te prévenir qu'une personne correspondant au signalement de ton père venait d'entrer dans l'école.
Izual : ...Comment est-ce qu'il peut savoir a quoi ressemble mon père sans l'avoir vu ?
Kubira : Visiblement, la directrice elle-même l'a reconnu.
Izual : Je vois... Bon, je vais a sa rencontre. Trit, je peux compter sur toi pour prévenir Lola ?
Trit : A tes ordres, grand chef très au sec !
Izual : ...Cette vanne sent le Viper a plein nez.
Trit : Normal, c'est de lui !
Izual : Ca se voit. Allez, j'y fonce !

Izual courut jusqu'a l'entrée de l'école, ou il ne tarda pas a apercevoir son père, assis sur l'un des murets situés non loin de l'entrée.

Izual : Père !
Souten : Ah, te voilà enfin !
Izual : Excusez mon retard.
Souten : Allons, tu peux laisser tomber les formalités, mon enfant.
Izual : D'accord... Comment s'est passé le voyage ?
Souten : Sans soucis. Cloris m'a accompagné jusqu'a la grille, puis est retourné aussitôt.
Izual : Je vois... Il n'a subi aucune punition suite à mon départ, j'espère ?
Souten : Je ne vois pas pourquoi il en aurait eu une alors que tu es le seul responsable.
Izual : ...Et quelle sera la mienne ?
Souten : Suis-moi.

Le vieil homme se leva, avant d'avancer lentement vers le bâtiment de l'école. Toutefois, après une vingtaine de pas, il s'arrêta, le souffle coupé.

Souten : ...Maudite carcasse !
Izual : Encore vos problèmes de santé ?
Souten : En effet, ca a empiré.
Izual : Je peux peut-être y faire quelque chose.
Souten : Tu as déjà essayé maintes fois de par le passé, tu penses y arriver cette fois-ci ?
Izual : Oui. J'ai été puiser toutes les informations dans la bibliothèque de l'école, avant de mener les recherches quant aux dosages exacts du sort a lancer. J'ai confiance en moi, pour cette fois.
Souten : Tu ne perds pas de temps, je pensais que tu en serais encore a t'accoutumer à cette école et a commencer a en suivre les cours.
Izual : J'ai été partiellement dispensé, c'est à moi de voir quels cours je veux suivre et pour lesquels je n'ai pas besoin d'y aller.
Souten : Ton éducation t'a permis cette chose, sois sur d'en remercier ta mère quand tu la verras.
Izual : Pourrez-vous lui transmettre mes remerciements ?
Souten : J'y penserai... Bon, tu veux tester ce sort maintenant ?
Izual : Avec plaisir !

Izual recula de quelques pas, avant de se concentrer, tendant les mains vers son père, qui ferma les yeux a son tour.

Izual : Vous êtes prêt ?
Souten : Vas-y, mon garçon !
Izual : Cleansing - Kaara Vimk Jiiva !

Une aura entoura Souten, avant de sembler se briser en éclats. Le vieil homme sourit.

Souten : Félicitations, mon garçon. Je suis fier de toi.
Izual : J'ai réussi ?
Souten : Et comment ! Je me sens vingt ans plus jeune !
Izual : Génial !
Souten : Je n'en attendais pas moins de toi. Tu viens de prouver qu'a force d'acharnement, on peut arriver même aux tâches les plus difficiles.
Izual : C'était pour votre santé que j'y suis parvenu.
Souten : Je sais très bien que pour tes proches, tu es capable de miracles. Les villageois m'ont raconté dans quelles circonstances la jeune Shinobu a perdu la vie, et tes actes qui ont suivi.
Izual : ...
Souten : Loin de moi l'idée de vouloir te faire souffrir avec cela, mon garçon, mais alors que tu venais de perdre la personne qui t'était la plus chère, tes deux premiers objectifs ont été l'éradication de la troupe de mercenaires ainsi que l'extinction du feu, la preuve que même en état de choc, cette personnalité qui t'a valu le soutien de notre peuple a gardé le dessus.
Izual : ...Je vois.
Souten : C'est pourquoi j'ai décidé de te rendre visite, afin de voir si tu avais fait des progrès.

Père et fils se remirent en marche.

Souten : Alors, parle-moi un peu de toi, depuis que tu es parti. Qu'as-tu fait ici ?
Izual : Niveau progrès, j'ai pu améliorer un peu ma connaissance en magie blanche, ainsi qu'arriver a apprendre une technique a l'épée, suite au conseil d'un ami.
Souten : Une technique a l'épée, alors que tu as toujours eu du mal avec le maniement des armes ? Fais-moi voir ca.

Pour toute réponse, Izual dégaina son épée, y concentra un peu de son énergie magique, avant de la relâcher droit devant lui. Il rengaina avant de reprendre la marche.

Souten : Ohhh, joli !
Izual : Vous connaissez cette technique, père ?
Souten : Et comment ! Il s'agit la de la base pour pouvoir prétendre devenir soit un paladin, soit un chevalier magique. On appelle ca simplement "l'épée magique", et tu peux l'utiliser de deux façons : Soit en conservant l'énergie accumulée dans l'arme jusqu'a l'impact, soit en la projetant comme tu viens de le faire.
Izual : Ensuite, tout dépend de la personnalisation ajoutée à l'attaque, n'est-ce pas ?
Souten : En effet. Toutefois, dans la famille, ceux qui ont été capables d'utiliser la première version de l'attaque lui ont donné un nom particulier : Shinryuusaïsen.
Izual : Pardon ?
Souten : Shinryuusaïsen. Il s'agit a la base d'un coup qui a été utilisé par l'un de nos ancêtres pour pourfendre un dragon, qui menaçait le village ou il vivait, aussi cette attaque a été nommée du nom de "Pourfendeur du dieu des dragons". Notre ancêtre l'a nommée en utilisant la langue du village ou il vivait.
Izual : Je vois.
Souten : Retiens bien ce nom, car c'est l'une des choses qui peut te permettre de donner de la force a ton attaque.
Izual : Ah bon ?
Souten : Oui. Trois choses permettent de donner de la puissance a une attaque de ce type : La force physique, la force magique, et la qualité de son nom.
Izual : Intéressant.
Souten : Ah la la, l'oracle avait raison, a ta naissance !
Izual : Quel oracle ? Vous ne m'en avez jamais parlé !
Souten : Parce que ce n'était pas nécéssaire. Et cela ne l'est toujours pas, d'ailleurs.
Izual : D'accord, j'attendrai.
Souten : Tiens, au passage... Une fois que nous serons arrivés, peux-tu me guider jusqu'au bureau de Melyana ? J'ai a lui parler en privé.
Izual : Aucun problème.
Viper : Izual ! Izual !
Izual : Tiens, Viper, t'as l'air essouflé... Qu'est-ce qui se passe ?
Viper : Lola a fini de préparer le repas !
Izual : Bien. On va arriver.
Souten : Le repas ? Lola ? Qu'est-ce donc, jeune homme ?
Izual : Oh, père, laissez-moi vous présenter Viper Dragoon. Je l'ai rencontré sur le trajet, et c'est lui qui m'a conseillé, pour l'épée magique.
Souten : Aaah, tu dois donc être un lancier d'exception, pour porter le nom des Dragoon !
Viper : Merci du compliment, monsieur. Je tâcherai d'en être digne !
Izual : C'est la première fois que je te vois si formel, Viper.
Viper : Enfin bon, je file prévenir Lola, a tout a l'heure !
Izual : Oui !

Viper s'en alla aussi vite qu'il était venu.

Izual : Père, vous connaissez sa famille ?
Souten : De nom. On raconte que les Dragoon font partie d'un corps d'élite de lanciers, dont les bonds sont capables de transpercer le ciel et de percer même l'armure la plus lourde.
Izual : Viper est venu pour s'entraîner, je suppose qu'il veut être digne de ce titre.
Souten : Sans nul doute. D'autres Dragoon sont venus étudier dans cette école, et en sont tous ressortis plus forts.
Izual : Un peu comme notre famille, non ?
Souten : Pas vraiment. Tu n'es que le second de notre lignée à étudier ici. Toutefois, les choses pourraient changer, cela dépend de ton expérience ici.
Izual : D'accord...

En discutant, ils étaient finalement arrivés à l'entrée du bâtiment. Izual prit la tête de la marche, avançant jusqu'a l'entrée du bureau de la directrice.

Izual : Voilà, c'est ici.
Souten : Très bien. Attends-moi, je ne serai pas long.
Izual : Soit.

Souten entra.

Melyana : Tiens, qui voilà !
Souten : Bonjour. Comment vas-tu, depuis le temps ?
Melyana : Comme tu le vois. Et toi ?
Souten : Comme tu le vois. Merci d'avoir pris soin de mon fils depuis son arrivée.
Melyana : Je n'ai fait que l'accueillir dans l'école.
Souten : Peux-tu le garder un peu plus longtemps ?
Melyana : Pourquoi ?
Souten : D'une part, les tensions entre Tristain et les autres villages commencent a s'intensifier, et je crains qu'une guerre ne soit proche. D'autre part,... Je ne suis plus en ce monde pour très longtemps.
Melyana : Tu comptes plier face à Soulbringer ?
Souten : Pas sans m'être battu, mais ce démon est très puissant. Pourquoi l'avoir accueilli ici ?
Melyana : Pour le garder a l'oeil. De toute manière, j'ai pu convenir avec lui de ne s'en prendre a aucun élève ou professeur de cet établissement.
Souten : Espérons qu'il tiendra parole.
Melyana : J'ai de quoi le faire plier... Enfin bref, revenons a ton fils.
Souten : Oui.
Melyana : J'accepte de le garder aussi longtemps qu'il le désirera.
Souten : Merci.
Melyana : Toutefois, je crains pour lui, si Soulbringer se délecte suffisamment de toi.
Souten : Ne t'en fais pas, je compte lui rendre le repas exécrable.
Melyana : De quelle façon ?
Souten : Tu verras bien, toi qui a un oeil sur toute l'école.
Melyana : Toujours aussi perspicace... Tu n'as pas changé.
Souten : Toi non plus. Bon, je sors, mon fils s'est visiblement arrangé pour me faire avoir droit a un dernier repas des plus agréables.
Melyana : J'ai vu ca. Régale-toi.
Souten : Ah, et une dernière chose... J'ai remarqué que tu accumules les grands noms, en cette école... Pourquoi ?
Melyana : Que veux-tu que j'en dise, si ce n'est que je dois avoir un établissement de qualité ?
Souten : La vraie raison ?
Melyana : ...Les conflits entre magie et technologie s'intensifient, tu n'es pas sans le savoir.
Souten : Oui.
Melyana : Je sens que la guerre se rapproche. D'ici au moins un an, elle va éclater, et je tiens a ce que d'ici là, nous ayons suffisamment de magiciens expérimentés pour pouvoir se sauver les uns les autres.
Souten : ...Tu comptes faire d'Izual un pion de cette guerre ?
Melyana : Mes élèves sont libres d'agir a leur guise. Ce sera a lui de choisir s'il veut s'y engager et protéger les siens ou pas.
Souten : Tu l'as vu, tu sais qu'il ne résistera pas.
Melyana : Pas une seconde. Son sens de l'honneur et du devoir est trop développé.
Souten : Bien. Je compte sur toi pour qu'il soit le plus apte a se battre possible, quand ce moment arrivera.
Melyana : Tu as ma parole. Allez, vas-y, il s'impatiente.
Souten : Bien. Merci pour cette entrevue, madame la directrice.
Melyana : Oh, mais tout le plaisir est pour moi, monsieur le chef du village voisin.

Souten sortit, un sourire aux lèvres.

Izual : Alors, père, comment ca s'est passé ?
Souten : Aussi bien que je l'espérais. Allez, a table, maintenant !
Izual : Ca tombe bien, j'ai faim.
Souten : Tiens, j'y pensais... Et si tu invitais un peu de monde ? Juste toi et moi, ca risque de devenir lassant après un peu de temps, non ?
Izual : Bonne idée ! Je t'accompagne a la salle des fêtes, puis j'appelle tout le monde.

Et tous deux quittèrent l'étage.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 | Retour | Haut de page ]