Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 7
Nom de l'œuvre : LE MYSTERE DU POKE-APPEAU Nom du chapitre : Acclamez votre Dieu
Écrit par Rémi P Chapitre publié le : 8/10/2013 à 23:41
Œuvre lue 9551 fois Dernière édition le : 10/10/2013 à 20:41
Hélio souffla dans le Poké-appeau et se sentit aspiré de la même manière que lorsqu’il avait tenté de disparaître avec l’Univers que Palkia et Dialga avaient créé pour lui. Il comprit qu’il avait alors réussi. Lorsque les lumières s’arrêtèrent de tournoyer, il regarda autour de lui pour savoir où il avait atterris. La pièce dans laquelle il se trouvait ressemblait à une chambre d’un jeune apparemment. Il ne comprenait pas, il avait souhaité un monde totalement différent et pourtant les murs étaient couverts de posters Pokémon comme dans le monde d’où il venait.
Mais avant qu’il n’ait pu chercher à comprendre, la porte s’ouvrit sur une femme à la quarantaine passée, les cheveux roux, un balai à la main.
- Alex, je viens passer un peu le balai, dit-elle. Ce ne sera pas du luxe après la fête d’hier… Mais qui êtes-vous ?! Demanda-t-elle à Hélio qu’elle venait d’apercevoir. Que faites-vous dans la chambre de mon fils ? Et où est-il ?! Continua-t-elle en s’affolant.
- Excusez-moi madame, mais je ne vois pas de qui vous parlez, répondit l’homme en toute honnêteté et avec son calme habituel. Par contre, j’aimerai savoir… Aïe ! Mais ça fait mal !!
La mère d’Alex venait de lui asséner un coup de balai sur la tête.
- Où est mon fils ?!! Qu’en avez-vous fait ?! S’écria-t-elle en continuant à le frapper.
Hélio tentait tant bien que mal de se protéger la tête avec ses mains et d’esquiver les coups de balai de la furie qui se trouvait devant lui. Il essaya d’envoyer son Nosféralto, mais il se rendit compte qu’il était le seul à s’être téléporté dans ce monde. Son Pokémon était resté de l’autre côté.
- Aïe, ouille !! Arrêtez, s’il-vous-plait ! Je n’ai rien fait à votre fils, je vous le jure, dit-il avec un ton devenu implorant.
Soudain il aperçut une ouverture, se faufila par la porte, et descendit les marches quatre à quatre toujours poursuivit par une tempête rousse. Il vit la porte d’entrée, l’ouvrit et s’enfuit en courant non sans avoir pris deux ou trois autres coups de balai.
- Revenez, monstre, kidnappeur d’enfant !! Cria la mère d’Alex qui s’était arrêtée devant la porte en voyant que l’homme courait beaucoup plus vite qu’elle. Je sais à quoi vous ressemblez, je vais appeler la police, et elle vous retrouvera !!
Hélio ne sut pas ce que la femme continua de crier. Tout ce qu’il voulait, c’était de mettre une plus grande distance entre elle et lui. Après plusieurs centaines de mètre entre lui et la maison d’où il était apparu, il décida enfin de ralentir le mouvement. Les gens autour de lui le regardaient d’un air suspect, car il portait la tenue officielle mais néanmoins originale de la Team Galaxie : le pantalon noir style combinaison de cosmonaute et le pardessus gris orné de la lettre G, symbole de son ancienne organisation. Il ne leur fit pas attention et continua son chemin.
Il regardait la ville d’un œil intéressé. Malgré les décorations de Noël, on remarquait que la ville était plutôt sale, les gaz d’échappement des voitures s’élevaient dans les airs, et formaient sur les murs en pierres des bâtiments des traces noires indélébiles. Sur le sol, la neige était grise des saletés que les chaussures des hommes avaient déposées.
Hélio se dit alors qu’il avait bien atterris dans le monde qu’il souhaitait ; un monde où les hommes étaient sans émotion et qui ne se préoccupaient pas de la nature. Un monde où les hommes ne font que vivre, sans se préoccuper ni de son voisin - à part si cela lui permet de mieux survivre - ni des autres espèces animales – Hélio venait de voir un volatil se faire écraser par une voiture, sans que son conducteur ne sans préoccupe plus que de mesure.
La femme rousse et son comportement violent était pour lui la seule exception. Mais il se dit qu’il avait dû légèrement contaminer ce monde des émotions qui provenaient de son monde natal.
Il arriva sur une place où se tenait un grand sapin décoré de guirlandes et de boules de Noël. A côté de celui-ci avait été installée une estrade, qui avait dû servir pour un quelconque concert durant la nuit de Noël. Comme personne ne s’y trouvait à ce moment-là, Hélio monta dessus et se retourna vers les personnes qui passaient devant. Puis, il leva les bras vers le ciel pour attirer leur attention et s’exprima à la foule qui commençait à se former.
- Ecoutez-moi, pauvres humains ! Commença-t-il d’un ton calme mais convainquant. Votre vie vous semble sans doute misérable et ennuyeuse, mais cela va bientôt changer. Je suis venu pour vous ! Vous vivez sans connaître ce que sont les émotions, alors que moi, j’ai pu dans ma folle jeunesse les expérimenter. Mais ces émotions vous rendent faible, et vous empêchent de voir la vérité ! C’est pourquoi je suis venu dans ce monde. Seulement, vous n’avez pas encore pris pleinement conscience de votre force, et c’est pourquoi je viens aujourd’hui pour vous permettre de l’acquérir ! Acclamez celui qui vient pour vous ! Acclamez votre roi, que dis-je, votre nouveau Dieu !
Alors soudain, une vague d’acclamations s’éleva de la foule subjuguée par cet homme.
- Hum, leur absence d’émotion les rend plus naïfs, pensa Hélio. C’est plus facile que je ne le pensais. Tant mieux, je pourrai les manipuler plus facilement.
Pendant que l’ex-chef de la Team Galaxie imaginait son futur proche, les personnes ayant assistées au discours et ayant applaudies discutaient entre eux :
- Ouah ! Quel discours ! Il était vraiment dans son personnage !
- Oui, c’est clair ! Pour un peu et on s’y croirait.
- Tu crois que c’est pour un film, ou la télé ?
- Ce serait génial ! Mais alors, on a peut-être été filmé ! J’ai bien fait de venir, moi !
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 | Retour | Haut de page ]