Pokemon-France.com

Navigation : Passlord > FanFics
[FanFics] [Mes FanFics] [Rechercher] [FAQ] [Connectés]
[FanFics générales] [FanFics Pokémon]

Lecture d'un chapitre



Lecture du chapitre 4
Nom de l'œuvre : Les 12 arènes [concours] Nom du chapitre : Cochignon
Écrit par zucchina Chapitre publié le : 31/12/2015 à 14:00
Œuvre lue 7738 fois Dernière édition le : 31/12/2015 à 14:13
Le lendemain de cette dure journée, Tarik ne s’attendait pas à ce que la mamie redemande de nouveau une poursuite d’un pokémon, tout en apparaissant dans un nuage de brouillard. Le temps avait radicalement changé, l’air était plus sec, plus froid.

« Il parait qu’il existe un Cochignon dans les parages si énorme qu’on pourrait en faire du ragoût pour tout un village. Et justement, on arrive dans un village très pauvre. Il faut bien qu’on fasse notre bonne action du jour, non ? Allez ma petite olive, va donc te mettre à sa recherche, moi, je prépare une grosse marmite. »

Désespéré et las, Tarik se mit en route lentement, accablé par la fatigue de la veille. Mais en pensant au bon ragoût que grand-mère allait faire (c’est un peu comme sa propre mamie vu la manière dont elle lui colle les basques), il retrouva vite de l’entrain et mit un peu plus de cœur à l’ouvrage.

Tout à coup le temps changea : de la neige tomba. Doucement d’abord, puis de plus en plus, recouvrant tout sur son passage. C’était tout de même étrange de la neige au mois de mai ! Notre héros des temps modernes s’arrêta à l’entrée d’une grotte creusée dans la roche afin de laisser passer la tempête. Mais au fur et à mesure qu’il attendait, il se rendit compte qu’un grognement sourd provenait du fond de la caverne.

Pris de panique, il sortit aussi vite qu’il put, de crainte d’être tombé sur un Galeking faisant sa sieste. Cependant, une question le taraudait ; il se pourrait bien qu’il s’agisse du fameux Cochignon en sauce qui réchauffe ! Afin de l’attirer au dehors, Tarik cria de sorte que le pokémon sortit par curiosité du bruit au dehors.

Ce Cochignon faisait bien trois fois sa taille, presque aussi grand que son évolution, Mammochon. Sans se laisser décourager, Tarik sortit son Gravalanch (à force d’utiliser éclate-roc, il fallait bien qu’il progresse) et lui demanda de lancer son attaque boule roc. Effrayé, le Cochignon s’enfuit. Tarik avait l’impression de se retrouver dans cette émission débile du Safari. Il ne comprenait pas pourquoi des dresseurs acceptaient de se laisser filmer en train de mettre leurs mains dans la boue.

Le pokémon étant assez gros, il s’épuisa rapidement, ce qui arrangeait Tarik qui avait toujours du mal à se remettre de sa course de la veille. Il fit creuser une cavité dans le sol par son Gravalanch grâce à l’attaque tunnel et piégea ainsi la bête. Il lui passa à lui aussi une corde sortie autour du cou pour l’aider à sortir (comme quoi, une corde sortie aide à sortir finalement).

Le Cochignon était aussi doux de caractère qu’un Ponchien. Il trouva même des truffes dans le sol en revenant vers grand-mère. En voyant les merveilles que le Cochignon pouvait faire grâce à son odorat, la vieille s’exclama :

« Fini les Coquiperl ! Vive le Cochignon à l’odorat développé ! A moi la richesse ! Hahaha ! Keuf ! Keuf ! Keuf ! Argh, sauf si je crève avant en crachant mes poumons à force de rire. »

Outré par tant d’avarice, Tarik lança une pokéball sur le Cochignon auquel ses autres pokémon s’étaient attachés, bien décidé à ne pas laisser le pokémon aux mains de la vieille dame. Ils se remirent en route, déçus de ne pas avoir de ragoût. Mais ce n’est pas grave, il leur restait des truffes.
[ Chapitres : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 | Retour | Haut de page ]