Pokemon-France.com
 

3 millions de Versions Noire & Blanche

La cinquième génération étant désormais concrètement entrée dans le quotidien vidéoludique japonais, il est maintenant permis d’y voir plus clair sur son succès, prévisible, et d’ailleurs effectif dans les faits. Chez Pokémon, le succès est bien sûr synonyme d’importants chiffres de vente ; bien normal pour une série de jeux qui, en pratiquement quinze ans, frôle désormais les 200 millions d’unités écoulés sous différents types – RPG, tetris-like, mini-jeux, jeux de course, sans compter quelques ovnis authentiques – et parmi l’ensemble des consoles existantes de Nintendo.

Cette fois-ci, avec le lancement japonais sur Nintendo DS des cartouches Pokémon Versions Noire & Blanche, le succès est d’anthologie puisque – retenez-le bien – ce ne sont pas moins de 2,63 millions de jeux qui se sont vendus pour les simples deux premières journées de commercialisation officielle (18 et 19 septembre 2010) ; rien de moins qu’un million de jeux de plus que pour Pokémon Versions Diamant & Perle, quatre ans plus tôt. A ce jour, les jeux ont dépassé les 3 millions d’unités, si ce n’est 4… Ce qui ne saurait tardé à être confirmé.

Dans le même temps, la folie mondiale autour de Pokémon Noir & Blanc a aussi son revers de médaille, la faute – ou grâce – au web Pokémon planétaire qui, en quatre ans, a fait son chemin aux côtés du web 3.0 : l’actualité Pokémon n’en est ce faisant que d’autant plus « instantanée » et mondiale, réseaux sociaux en pointe. Ce contexte d’une émulation communautaire exceptionnelle aidant, le buzz a tourné court sur le web Pokémon américain ou Nintendo lui-même vient de distribuer, ça et là, les cartons rouges. Un rouge-sang létal qui vient de tuer tout une partie du travail de coverage de ses jeux.

Ce black-out pokémonique prend la forme d’une mise en demeure suivie immédiatement par les sites concernés, courageux mais pas téméraires face aux menaces de poursuites judiciaires. Nintendo of America incite fortement les sites du pokéweb américain, depuis le 18 septembre dernier, jour même de la sortie des Versions Noire & Blanche du jeu Pokémon au Japon, à ne diffuser aucune image de ces mêmes jeux, que l’on parle de personnages ou de capture in-game de bâtiments ou autres, arguant d’une contrevenance à la propriété intellectuelle. Des sites aussi connus et visités que PokéBeach et Serebii, sont « touchés » et n’ont pas pu en conséquence travailler comme ils le souhaitaient. Les réactions, cependant, divergent.

Plutôt désabusées chez PokéBeach où l’on est en conséquence très critique désormais vis-à-vis de NoA à en juger par les éditoriaux récents du webmestre Water Pokémon Master, qui a éphémérement renommé son site « Pokermon », un espace où tous les visages des Pokémon sont masqués – ou remplacés par l’informe Metamorph – et les Versions Noire & Blanche ironiquement intitulées « Some Games« .

Serebii semble en revanche se résoudre, avec un pragmatisme so britannique… Le site Bulbanews signale à ce titre que, pour l’anecdote, bien que Serebii.net ne l’ait pas rendu public, les mises en demeures respectives adressées à PokéBeach et Serebii différeraient légèrement quant à leur contenu, le premier étant géré par un américain et le second par un britannique. Sur l’exSPP, faute de pouvoir montrer par l’image, on poursuit pour le plaisir des joueurs une studieuse immersion dans les tips et le Pokédex du jeu en plus des tâches courantes (mises à jour des sections cartes ou animation) qu’ont, inversement, arrêté PokéBeach depuis lundi dernier.

Notons que le web Pokémon européen n’est pas concerné mais que, inversement, un blog canadien pratiquement confidentiel tel que Light of the Stars (lightofthestars.com) se trouve dans la même galère que les pointures du genre, tout pygmée qu’il est parmi les titans. Le wiki américain Bulbapedia et son avatar d’information continue Bulbanews vient par ailleurs de démentir il y a peu, dans leur article sur PokéBeachSerebii, une information du site de jeu vidéo IGN selon laquelle ils auraient tous deux reçu une telle mise en demeure de Nintendo.

McDonal's aux couleurs de Pokémon

Cette micro-société qu’est le pokéweb se trouve souvent déconsidérée par la Pokémon Company et les faits semblent à l’occasion, comme cette fois ou avec le précédent feuilleton d’un Pokémon XIII (impliquant déjà WPM de PokéBeach…), lui donner raison. Voici que le capitalisme marchand imprime depuis la semaine dernière une marque quelque peu cynique dans son quotidien de travail anonyme et bénévole. Bien dommage mais… Pour autant la vie continue à Isshu et au Japon, où pour Pokémon actuellement tout se joue, pour ainsi dire, la place est essentiellement à la célébration. Black & White, I’m lovin’ it!, semble à ce titre dire la chaîne de fast-foods McDonald’s ; solidement implantée sur l’Archipe, elle est le soleil Levant nourricier de milliers de Pokéfans depuis 2001 et son grand début dans le domaine des opérations promotionnelles Pokémon : cartes, figurines, et goodies régulièrement offerts.

La dernière de ces opérations en date, naturellement consacrée à Pokémon Noir & Blanc, n’est cependant pas d’ampleur nationale, puisque concentrée sur le seul quatier d’Odaiba à Tokyo. Pour autant, elle fera date. Loin de contenter d’une distribution de goodies cousus mains, c’est carrément une refonte entière que vient de subir le restaurant en question, entièrement redécoré dans le cadre d’un mois Blanc & Noir s’étendant depuis la sortie des jeux et jusqu’au 18 octobre prochain. Dans les faits, cela donne une devanture Noir & Blanc, où Zekrom donne le change à Reshiram dans une bichromie parfaite, mais aussi des tables et un sol aux couleurs de la sacro-sainte Poké Ball et des murs recouverts de ces personnages issus de la part de révélations « autorisées » des précédents Coro Coro : Meguroko, Zoroark, Tsutaadja, Gear, Mamepato, Victiny, Midjumaaru, Chillamii, Zorua, Pokabuu, Meerhog, Gigaias, Koromori

Merci à Jérémie Robert pour cette dernière information.

Partagez cet article :

La boutique Pokémon

A lire également...

Ce site web utilise les Cookies Lava pour soigner vos Pokémon, et vos offrir la meilleure expérience possible. En naviguant sur Pokemon-France.com, vous acceptez l'usage des cookies. A consommer avec un bon verre de Lait d'Ecremeuh !