Pokemon-France.com
 

Le TCG National français se recentre.

C’est même tout le Jeu Organisé Pokémon français qui se recentre. Un recentrage vers moins de tout – manifestations, dotations, communication web et en presse écrite, sites officiels et soutien logistique du distributeur Asmodee – mais, de toute évidence, pour faire mieux, et, in fine, mieux former les joueurs en vue du classement mondial, et de Worlds annuels où la France a tendance a obtenir, à chaque édition, une place un peu plus importante. Ce avec des délégations plus fournies (jusqu’à près de trente en août dernier) et d’avantage couronnées de succès (Fabien Garnier, Champion de France 2009 Masters, est entre temps devenu 5ème joueur mondial). Un dernier recentrage surprendra cependant plus : celui vers la province, et ses nouvelles oasis où les joueurs sont plus nombreux – et actifs – que sur la capitale.

Bref historique. Le départ, en juillet dernier, du précédent Organized Play Coordinator, Michel Delhausse (au service officiel du Jeu Organisé depuis novembre 2006), 52 ans, marque la fin d’une époque. Après trois ans de patients efforts, le nombre de tournois officiels du jeu de cartes Pokémon (Premier Events) avait considérablement augmenté, pour passer de 30 en 2006-2007 jusqu’à un impressionnant 85 la saison dernière, ce avec le puissant soutien du distributeur Asmodee. Des événements chapeautés par une demi-douzaine de juges fraîchement investis, quand il n’y en avait qu’un jusqu’en 2006 : Roland Bastard, figure tutélaire de la communauté.

Le soutien du distributeur, c’est, également, concernant les lots – véritable nerf de la pokéguerre – qui ont simplement explosé en 2008-2009, quintuplant sans crier garde, alors que se dessinait un éphémère Jeu Pokémon Indépendant – initiateur de près d’une vingtaine de tournois entre septembre 2008 et mai dernierorgane dissident du Jeu Organisé officiel, venu capter une même communauté de joueurs dans certains foyers stratégiques (Paris…) ou desservir les localités vierges de tous tournois (Toulouse, Nantes…) avec des succès inégaux.

national

Apex de ce Jeu Organisé Pokémon français « moderne », qui semblait inébranlable, un Championnat National 2009 organisé au prestigieux Tapis rouge (Paris 10ème), qui restera comme le plus grand à ce jour, avec ses quasi 150 joueurs affairés à deux jours de compétition, alors que se déroulaient en parallèle quantité d’animations, y compris sur Wii et jusqu’à une très symbolique distribution officielle de Shaymin.

Peut-être qu’avec la trève festivale, Asmodee a recouvré ses esprits. Réalisé que l’on était peut-être pas obligé de louer pour 7000 euros de salles pour un National quand il en existe pour cinq voire dix fois moins cher sur Paris avec une surface adaptée. Que l’on pouvait, peut-être, donner moins de lots, qui ne sont autres, en fait, que les propres produits de la gamme Pokémon vendus par Asmodee, et écoulés gratuitement par milliers de boosters dans les tournois cette saison 2008-2009. Enfin, que l’on devait, peut-être, remercier un OPC aux méthodes parfois peu transparentes.

En tout cas, la rupture est de taille. Le soutien d’Asmodee est réduit à la portion congrue. On passe de quasiment cent tournois la saison passée à une petite trentaine pour celle actuellement en cours ; ce quasi exclusivement dans l’Oise, à Nanterre, Lyon et Montpellier, quand bien d’autres villes étaient régulièrement desservies jusqu’ici. Un recentrage vers des « zones sûres » donc. On ne doit donc pas s’étonner que le prochain National Championship annoncé la semaine dernière sur le forum du site Pokécardex, se fasse à Compiègne, et non plus à Paris, où il avait été tenu chaque année sans discontinuer depuis 2005. Organisé les 30 et 31 mai 2010, dans le bien nommé Centre de rencontre de la victoire. « Délocalisation » logique que celle de ce National, puisque l’Oise (Compiègne, Pontpoint et Verberie) organise régulièrement les plus gros tournois français de cartes Pokémon, avec des pointes à plus de soixante joueurs. En tant que head judge, Michel Delhausse est remplacé par Hervé Marcant, 41 ans.

SOURCE : Pokécardex

Partagez cet article :

La boutique Pokémon

A lire également...

Ce site web utilise les Cookies Lava pour soigner vos Pokémon, et vos offrir la meilleure expérience possible. En naviguant sur Pokemon-France.com, vous acceptez l'usage des cookies. A consommer avec un bon verre de Lait d'Ecremeuh !