Pokemon-France.com
 

Le Qualificatif français se décentralise.

Lyon, qui fut, aux premières années de l’Empire romain, capitale des Gaules, s’apprête à devenir dans les prochaines semaines capitale des Balls. Toutes les Balls, la Poké, l’Hyper, la Scuba que rien n’enraye et surtout pas la pluie… La Master qu’il ne faut jamais utiliser par mégarde sur un Onix, et toutes les autres.

vgc

Bref. Les Pokémon World Championships 2010 – les prochains Championnats du monde Pokémon en date, jeu vidéo et jeu de cartes – se tiendront du 15 au 17 août prochain sur l’île de Kona, du très volcanique archipel d’Hawaï. Les meilleurs joueurs tant du jeu de cartes que du jeu vidéo Pokémon y sont conviés. Pour le premier, dans les cinq cents TopDresseurs d’une vingtaine de délégations venues des quatre coins du globe ; qu’on parle de la Slovénie fondatrice en son temps du deck Delcatty ex, ou du Mexique poké-hispanophone mais pas trop, en passant par un Japon naturellement très dominateur (couramment plus de cent joueurs), l’Allemagne, reine européenne du JCC Pokémon (des extensions traduites en trois mois et un Championnat national à 400 joueurs…), différents outsiders qui apparaissent et disparaissent au gré des années – Portugal, Luxembourg, Pologne, Israël… – ou bien sûr, puisque cela nous concerne, la France, officiellement représentée depuis 2005 parmi les vainqueurs suprêmes de ce jeu.

S’agissant du jeu vidéo Pokémon, les choses sont un petit peu plus « simples ». Moins flatteuses aussi. On ne comptera pas à la session 2010 hawaïenne un demi-millier de joueurs sur Nintendo DS venus d’une vingtaine de nations. Mais les 98 meilleurs joueurs de six pays : le Japon, les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et l’Espagne. A raison d’une grosse délégation américano-nippone et d’une représentation européenne plutôt terne ; quatre à huit joueurs par pays.

site

Pour l’Europe, la grande nouveauté de cette édition 2010 – qui n’est jamais que la deuxième, mais a priori pas la seconde – réside dans le fait que les différents Tournois de qualifications nationaux ne se tiendront plus dans les différentes capitales, mais dans différentes villes de province : Birmingham, Cologne… De quoi, certainement, brasser les joueurs, remuer des Tops, au risque peut-être d’une baisse de niveau : c’est qu’on imagine mal voir émerger quelque Linck ou Shruikan sur les terres d’un Farouk Chine ; à moins précisément que ces premiers, et tous les meilleurs joueurs nationaux, ne fassent le déplacement depuis la capitale. Simple exemple.

Car oui, c’est précisément à la Cité des congrès de Lyon, et non plus à Paris 19ème, que ce tournoi se tiendra. Prévu pour le samedi 12 juin prochain à partir de 9 heures 30 (Senior Division) et 13 heures (Junior Division), il permettra la qualification, par catégorie d’âge, de quatre joueurs, dont deux tous frais payés. Soit, en tout pour la France, huit joueurs maximum. Avec des lots pour ces mêmes huit premiers : hors qualifications, de la Nintendo DSi pour les 3ème et 4ème de chaque catégorie à la Nintendo DSi + Wii et trophée du vainqueur pour chaque Champion national.

evoli argent

C’est sans compter sur le petit plus ludique, un Évoli brillant par joueur, hâtivement renommé « Évoli argent » par quelques traducteurs facétieux. Il succède au Milobellus brillant/ »doré » de l’an passé. Tout se joue exclusivement sur Pokémon Versions Or HeartGold ou Argent SoulSilver, avec un règlement qui revoit ses limitations. Exit l’interdiction d’un Tyranocif jugé l’an passé trop encombrant (et pour cause) dans un tournoi limité au niveau… 50. Seuls des légendaires sont désormais frappés d’interdiction : Mew, Célébi, Jirachi, Déoxys, Phione, Manaphy, Darkrai, Shaymin et Arceus. C’est à voir en détail sur pokemonvgc.com/fr.

Partagez cet article :

La boutique Pokémon

A lire également...

Ce site web utilise les Cookies Lava pour soigner vos Pokémon, et vos offrir la meilleure expérience possible. En naviguant sur Pokemon-France.com, vous acceptez l'usage des cookies. A consommer avec un bon verre de Lait d'Ecremeuh !