Pokemon-France.com
 

Pokémon a onze ans en Europe.

Nous sommes aujourd’hui le vendredi 8 octobre 2010. Il y a onze ans jour pour jour – le 8 octobre 1999, autre vendredi – sortaient un peu partout en Europe deux nouveaux jeux promis à un beau succès sur nos Game Boy et Game Boy Color : Pokémon Versions Rouge & Bleue. Il nous est possible d’avancer quelques chiffres qui, bien ronds, vous permettront de saisir toute l’évolution de Pokémon dans le monde : 8 octobre 1999, 50 millions de jeux Pokémon vendus ; 8 octobre 2010, quelque chose comme 200 millions.

Cet anniversaire passe généralement plutôt inaperçu parmi les Pokéfans du Vieux continent, derniers servis à une époque où, par exemple, la Corée du Sud n’existait aucunement dans le circuit de la «mondialisation Pokémon» et l’Australie de manière beaucoup privilégiée qu’aujourd’hui (vous comprendrez maintenant que les moins bien lotis ne sont plus à trouver chez nous). Pourtant, cette journée du 8 octobre renvoie à la très symbolique date anniversaire de Pokémon sur le continent européen, un peu ce qu’est le 27 février pour des japonais qui, pour leur part, en cette année 2011 qui s’annonce sous les ailes protectrices d’une cinquième génération bientôt mondiale, célébreront les quinze ans de la franchise aux six cents et quelques Monstres. Autrement plus symbolique.

Pokémon a onze ans en Europe, impliquant que les premiers joueurs, quand ils sont «restés aux manettes», ont quelque peu changé : les Dresseurs en herbe du cours moyen ou du collège font des études supérieures ou sont de jeunes actifs. En témoignent les microcosmes pratiquement communs du «haut-»pokéweb et de l’événementiel Pokémon où les instabilités successives de ces deux-trois dernières années sont pour partie dus à de simples «changements de carrière» : le rapport à un jeu en particulier ou un centre d’intérêt en général change forcément en onze années de vie.

Les Pokémon vivront-ils onze années supplémentaires en Europe et dans le monde ? Trop tôt pour le déterminer, même si les excellents chiffres de vente des derniers jeux japonais en date, Pokémon Versions Noire & Blanche (pratiquement 4 millions de jeux écoulés à ce jour), meilleurs encore que les prévisions optimistes – mais c’est souvent le cas pour Pokémon, on ne devrait donc pas forcément s’en étonner – sont de très bonne augure pour la suite.

S’ils ne donnent pas carte blanche à Pokémon pour onze années supplémentaires de bons offices ludiques, ils sont en revanche l’assurance certaine d’un nouveau cycle d’à peu près quatre ans. Projetant Pokémon et ses succès potentiels à venir – de nouveaux films, de nouvelles cartes, une troisième Version (Grise comme Kerudio ?) et, tout le monde l’espère sincèrement, un nouveau titre 3D digne de feu Pokémon Stadium – en conséquence, jusqu’à l’horizon 2015. Le reste dépendant d’une sixième génération d’évocation par nature tout à fait hypothétique à une époque où les visuels « sugimoresques » de la majorité des «nouveaux » Pokémon actuels ne sont même pas encore connus.

Venant ajouter un peu de piment, la récente agitation autour d’une FanFiction grand luxe telle que Pokémon Apokélypse vient semer, parmi l’horizon mental de tous les Pokémaniacs, sinon la réalité lointaine, la «crédibilité» qu’un «vrai film» Pokémon, espérons, mieux que le récent Dragon Ball de la Fox, puisse jamais exister, à une époque indéterminée où Pokémon n’aurait plus de succès où aurait suffisamment changé d’image pour que soit justifié ce reboot. Cette époque, ce peut être quelque part dans ces onze années à venir : tant de choses ont déjà changé pour Pokémon en onze ans.

Partagez cet article :

La boutique Pokémon

A lire également...

Ce site web utilise les Cookies Lava pour soigner vos Pokémon, et vos offrir la meilleure expérience possible. En naviguant sur Pokemon-France.com, vous acceptez l'usage des cookies. A consommer avec un bon verre de Lait d'Ecremeuh !