Pokemon-France.com
 

Pokémon fonctionne à chaque fois pour Kurokawa

L’éditeur Kurokawa peut se vanter d’avoir réussi le retour des mangas Pokémon en France. Selon son directeur, c’est même plutôt une réussite…

Logo Kurokawa

Manga Pokémon Noir et Blanc tome 1Depuis septembre 2011, Kurokawa publie périodiquement des tomes du manga Pokémon Noir et Blanc, adaptation de l’arc Noir et Blanc du manga japonais Pocket Monsters Special. Huit tomes sont sortis actuellement et le neuvième ne devrait pas tarder. En parallèle, l’éditeur commercialise également les mangas adaptés des films Pokémon, le dernier en date étant celui du long-métrage Kyurem vs La lame de la Justice.

Aujourd’hui, Kurokawa est le quatrième éditeur sur le marché des mangas français. Son Directeur éditorial, Grégoire Hellot, s’est livré à une longue interview sur le site Paoru, où il parle longuement des réussites et échecs de l’éditeur, ainsi que des perspectives d’avenir. Évidemment, il a également parlé de Pokémon dans des termes assez élogieux. Extraits choisis :

Sur les autres lancements, est-ce que d’autres se sont démarqués ?

Je n’ai pas encore les chiffres définitifs mais notre lancement de septembre, Pure Blood Boyfriend, connaît un démarrage plutôt bon avec un très bon bouche à oreille. Ensuite, sans qu’il s’agisse d’une nouvelle série, il y a aussi le nouveau manga tiré du film Pokémon qui a bien fonctionné (13 000 exemplaires vendus). Mais de toute façon Pokémon ça fonctionne à chaque fois et cette saga reste une de nos plus belles réussites.

Ça ne s’essouffle pas avec le temps ?

Écoute pour l’instant, non. Nous avons réussi à toucher le double public des enfants et celui des fans de la saga qui sont plus adultes.

Maintenant si on prend un peu de recul… Parmi les titres lancés en 2011-2012, est ce que certains ont pris ou confirmé leur envol ?

Oui, j’ai envie de dire beaucoup ! Tous les mangas issus de notre nouvelle stratégie d’aller vers un public plus jeune, que ce soit Pokémon ou Inazuma Eleven, fonctionnent très bien. Inazuma Eleven a explosé en 2012 et 2013 a encore confirmé que ça allait tenir un certain temps (une moyenne de 25 000 ex par volume) car c’est la nouvelle licence qui cartonne chez les enfants. Il n’y a pas de hasard, les enfants se passent le mot et ça continue très bien.

Le message de la fin : le marché connait une nouvelle année de baisse consécutive, que faire pour renverser la tendance ou endiguer cette baisse ?

C’est vrai que c’est un casse-tête. Le cœur du public manga vieillit, donc ça on n’y peut rien. En conséquence il se lasse et s’ouvre à d’autres horizons, il n’y a pas que les mangas : une explosion des comics, les gens retournent au cinéma, il y a toujours plus de séries télés, etc., ce qui fait que les gens ont moins de temps pour lire.

Et puis, après, il y a la jeune génération qui achète moins malheureusement. Pour contre j’ai toujours dit qu’il fallait s’élargir à un nouveau public, d’où Jésus & Bouddha, Resident Evil et Pokémon.

Après c’est à chaque éditeur de trouver une solution. Ce n’est pas à nous de changer le public, c’est à nous de nous adapter au public. Notre métier c’est de proposer des livres et si les gens n’en veulent pas, c’est à nous de réfléchir à des alternatives !

Pour lire l’interview complète, rendez-vous sur Paoru ! Selon le Directeur éditorial de Kurokawa, Pokémon fonctionne à chaque fois et très bien, et leur permet de s’élargir à un nouveau public. Ces termes laissent espérer que Kurokawa se lance bientôt dans d’autres mangas Pokémon, très nombreux au Japon. Réponse probablement dans quelques mois…

Partagez cet article :

La boutique Pokémon

A lire également...

Ce site web utilise les Cookies Lava pour soigner vos Pokémon, et vos offrir la meilleure expérience possible. En naviguant sur Pokemon-France.com, vous acceptez l'usage des cookies. A consommer avec un bon verre de Lait d'Ecremeuh !