Pokemon-France.com
 

Fondamentaux du bloc

|| HGSS ? Une affaire de bloc

La nouvelle extension de cartes Pokémon, HeartGold & SoulSilver, est un peu plus qu’une série inédite. C’est aussi un bloc à part entière. Pour rappel, dans le JCC Pokémon, un bloc regroupe, autour d’un intitulé communDiamant & Perle, Platine… – différentes extensions liées par un même thème. Avec désormais l’univers de Pokémon Or HeartGold & Argent SoulSilver qui pointe le bout du museau, le jeu de cartes ne pouvait donc que se mettre à l’ordre du jour. C’est maintenant chose fait avec un nouveau bloc, HGSS, fraîchement sorti du ruisseau ; une nouvelle série d’extensions, donc, venant succédant à celles estampillées Platine. Un bloc promis à un bel avenir, fait de péripéties au cœur de l’île de Johto.

|| Vers des blocs petits bras ?

Jugez un peu. Le bloc EX avait seize extensions différentes, Diamant & Perle, sept, Platine, plus que quatre. Et HGSS ne devrait en avoir que quatre. Alors, le JCC Pokémon glisse-t-il vers la mauvaise pente ? Pas vraiment, mais disons simplement que le « temps Pokémon » se fait de plus en plus court, parce qu’il colle beaucoup mieux aux grandes sorties du jeu vidéo : les grands RPG (Rubis, Saphir, Diamant, Perle), un florilège de versions bonus (Émeraude, Platine) et même des remakes en prime (Rouge Feu, Vert Feuille et maintenant Or HeartGold et Argent SoulSilver). Du côté des blocs, réactivité plus qu’instabilité, donc.

|| Des légendes bien réelles

Tu ne pourras pas y échapper, car si tu souhaites te tailler un fief digne de ce nom dans le monde des tournois Pokémon, il te faudra bien être un minimum familier de tous ces nouveaux concepts – et ces nouveaux mots – pour désigner LES grandes nouveautés de ce bloc HGSS ; innovations inaugurées en grandes pompes avec HeartGold & SoulSilver, puis poursuivies dans les extensions suivantes. Et à vrai dire, même si tu n’es que simple collectionneur, mieux vaut aussi dès maintenant savoir de quoi il en retourne, côté changements d’importance, que de naviguer à vue au sein et te laisser dépasser : c’est que le temps, tu vas le voir, n’est plus aux Pokémon-ex ou NIV.X…

Mais bien aux LÉGENDES. Les Pokémon LÉGENDES sont tout ce que leur nom indique : ne prétendent à ce statut que les Pokémon légendaires, dont tu dois a priori connaître le bestiaire sur le bout des doigts. S’agissant de la première extension du bloc HGSS d’ailleurs, ces LÉGENDES font dans le classique avec la célébration comme il se doit des deux Pokémon Oiseaux légendaires qui viennent orner les jaquettes des Versions Or HeartGold & Argent SoulSilver : Ho-Oh et Lugia. Là où cette nouvelle variante de l’ultra-rare frappe vraiment fort, c’est dans le principe d’une carte géante oui, mais, plus étonnant – et pour la toute première fois dans l’histoire de ce jeu – une double-carte. Autrement dit, il te faut deux cartes pour construire l’un de ces Pokémon holographiques aux graphismes par ailleurs sublimes. Si tu joues à Yu-Gi-Oh!, tu pourras retrouver en ce concept une inspiration, quoi qu’un peu schématique, puisée chez  l’Interdit : le précieux Exodia et ses cinq pièces que l’on n’a pas fini d’épier dans les Boosters pour avoir le Monstre en entier. Ici, c’est un peu pareil, Lugia et Ho-Oh variante LÉGENDE n’étant complets qu’en taille géante 9×13 cm. Véritable épée de Damoclès cependant, et propre à ces nouveaux Pokémon ultra-rares tout comme à leurs prédécesseurs –ex et autres NIV.X, la double Récompense que prend ton adversaire pour chacune de ces cartes ultra-rares mises K.O. Raison de plus donc pour ne pas jouer ces Pokémon dans la précipitation.

|| Des « Super Pokémon »

Les secondant, se trouvent les Prime. Admirables bras droits de la super-rareté Pokémon des LÉGENDES, les Pokémon Prime ne jouent pas pour autant dans la même cour. Ici, tu le verras, c’est un peu moins sélect, et Leuphorie n’hésite pas à rapidement se frotter aux starters de Johto : à côté des Pokémon LÉGENDES, club fermé aux seules légendaires authentiques, pas besoin chez les Pokémon Prime d’être un mythe. Il suffit en fait d’être puissant, et le nom japonais de la bestiole – le Great Pokémon, un « Super Pokémon », en deux mots – ne fait qu’illustrer cette (pas) triste vérité, les PV de ces Pokémon Prime étant la manifestation la plus éclatante de cette puissance. C’est qu’entre 110 et 160 PV sous la carapace, il y a un presque un petit côté –ex chez ces dieux du Stade Pokémon.

Cependant, tu as sûrement en tête le vieil adage voulant que « Des grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités.« . Tout juste et cela se vérifie on ne peut mieux chez ces Pokémon majestueux : Pokémon-ex et NIV.X avaient leurs inconvénients et leurs successeurs Prime ont les leurs ; les mêmes. Attention donc au retour d’Osmerang si tu souhaites jouer ces gros consommateurs d’Énergies car oui, logiquement, leurs attaques à gros dégâts sont aussi celles qui, dans le JCC Pokémon, demandent le plus de carburant en retour. Quoi que ce soit en fait un inconvénient de tous les Pokémon un peu puissants, à l’image de ce que sera un coût de retraite important chez un Pokémon naturellement lourd type Ronflex (tu devras payer beaucoup d’Énergies pour faire revenir ce genre de Pokémon sur le terrain ; ce problème concerne d’ailleurs aussi les Prime eux-mêmes, plutôt costauds).

réd. Gauthier BOUCHET

Partagez cet article :

La boutique Pokémon

A lire également...

Ce site web utilise les Cookies Lava pour soigner vos Pokémon, et vos offrir la meilleure expérience possible. En naviguant sur Pokemon-France.com, vous acceptez l'usage des cookies. A consommer avec un bon verre de Lait d'Ecremeuh !