Pokemon-France.com

Pokémon GO : Le Maire de Janvry prononce aussi l’interdiction !

Pokémon GO serait-il l’ennemi à abattre pour les politiques ? En cette fin du mois d’août, un second Maire demande l’interdiction du jeu dans sa commune, à savoir Janvry.

Pokémon Go

Autant vous le dire franchement dès le départ : ni l’arrêté, ni les explications de Christian Schoettl ne tiennent la route.

Janvry, le second village interdisant Pokémon GO

Toujours en recherche de nouvelle polémique, les politiques semblent profiter de cette rentrée pour s’en prendre à Pokémon GO. Pour l’instant, seul le Maire du village de Bressolles dans l’Ain avait pris un arrêté douteux contre l’application (lire Pokémon GO : Première interdiction à Bressolles !). Désormais, il se sentira moins seul avec la décision similaire de Christian Schoettl, Maire UDI de Janvry dans l’Essonne

Ci-contre, le fameux arrêté rédigé par l’édile, obtenu directement de son blog. Si on ne comprend pas très bien comment Christian Schoettl peut être Chevalier des Arts et surtout des Lettres avec une écriture si piteuse, l’énoncé des arguments est clairement extrêmement dédaigneux. L’élu n’hésite pas à parler de « fragilité intellectuelle » et de « santé mentale » dans son argumentaire contre le jeu…

Plus sévère encore, cet arrêté vise cette fois les joueurs et leur interdit complètement de jouer à Pokémon GO sur le territoire de Janvry, là où Bressolles demandait à Niantic de retirer les éléments du jeu implantés dans la ville. Interviewé par la presse locale, le Maire va également plus loin avec des arguments extrêmement clichés : « Quand je vois des enfants à deux heures du matin courir dans les rues au risque de se faire renverser, et des adultes pénétrer dans des propriété privées, je me dis que quelque chose ne va pas. »

Exister médiatiquement pour un ambitieux

Le problème, c’est que se pencher quelques minutes sur le cas de Janvry fait comprendre l’absurdité de l’arrêté. La commune a beau être en Ile-de-France, elle se trouve dans une partie rurale de l’Essonne : Janvry ne compte que 620 habitants avec seulement 13,5% de jeunes de 15 à 29 ans ! Tous ces chiffres sont encore plus faibles que pour la commune de Bressolles. Dans un village de cet acabit (et donc très faible en PokéStops, Arènes et Pokémon), avec une proportion de joueurs potentiels aussi faible, comment peut-on croire que Pokémon GO puisse véritablement causer des problèmes ?

L’explication est à trouver ailleurs. Depuis cet été, Christian Schoettl a déjà annoncé sa candidature pour les élections législatives de 2017. Âgé de 61 ans, le candidat est visiblement prêt à tout pour gagner un petit peu d’attention médiatique. La controverse de Pokémon GO est donc une aubaine pour lui, et une occasion de séduire une partie de l’électorat. Peu importe donc si la décision est complètement absurde et dénuée de fondements…

Décidément, il faudrait sans doute plutôt interdire les médias aux politiques. Peut-être feraient-ils enfin leur boulot correctement…

Que pensez-vous de ces décisions de Maires ? Craignez-vous que Pokémon GO puisse être interdit chez vous ? N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

Partagez cet article :

La boutique Pokémon

A lire également...

Ce site web utilise les Cookies Lava pour soigner vos Pokémon, et vos offrir la meilleure expérience possible. En naviguant sur Pokemon-France.com, vous acceptez l'usage des cookies. A consommer avec un bon verre de Lait d'Ecremeuh !