Pokemon-France.com

Test de Pokémon Colosseum

Sorti en 2004, Pokémon Colosseum marque un tournant dans l’univers des monstres de poche. Mais que vaut exactement ce jeu ?

Pokémon_Colosseum_Logo

InformationsGuide de JeuSoluce

Accès rapide :

Présentation

Pour la première fois, Nintendo nous propose un véritable RPG Pokémon sur console de salon ! Alors que l’on n’attendait plus, voici Pokémon Colosseum, entièrement en 3D, un nouveau monde, de nouveaux personnages mais toujours les mêmes Pokémon, pour notre plus grand plaisir. Enfin, nous le verrons avec ce test.

[ Remonter en haut ]

 

Un nouveau héros

Pour Pokémon Colosseum, Nintendo n’a pas dérogé à la règle et nous propose un tout nouveau héros, au style beaucoup plus adulte et voyou que tous ceux que nous avions connus jusque-là. Quoi qu’il en soit, Michael reste un garçon courageux qui n’hésitera pas à sauver sa future compagne d’aventure Emilie, qui possède le don de distinguer les Pokémon obscurs des Pokémon normaux.

[ Remonter en haut ]

 

Les Teams Ombre et Snatch

Alors que l’on pouvait s’attendre à retrouver la Team Rocket, longtemps présente dans les jeux Pokémon, on découvre ici deux nouveaux groupes secrets qui terrorisent la population avec des méthodes toutes plus maléfiques que ce que vous avez pu voir jusque-là : la Team Snatch, emmenée par son leader Helgonza, et la Team Ombre de Jakylla.

Ces deux redoutables leaders seront de mèche pour terroriser la population et prendre peu à peu le contrôle des Pokémon de Rhode.

[ Remonter en haut ]

 

L’histoire

Alors que les précédents opus Pokémon étaient centrés sur l’action, on a le plaisir d’avoir pour la première fois dans l’univers des monstres de poche une histoire bien ficelée, reprenant tous les éléments qui ont fait le succès de la série.

Lorsque le jeu commence, vous êtes un jeune garçon recherché par la Team Snatch à laquelle vous venez de dérober le Snatcheur, un appareil conçu par la Team Snatch, qui leur a permis de capturer des Pokémon directement à des dresseurs ainsi que de fermer leur conscience pour en faire des machines de combat. C’est alors qu’armé de votre courage et de vos deux fidèles Pokémon Noctali et Mentali, vous affrontez vaillamment deux membres de la Team Snatch qui détenaient en otage Emilie, jeune fille qui vous épaulera durant l’aventure. Cette dernière vous sera d’ailleurs d’une précieuse utilité : en effet, elle vous indiquera les Pokémon Obscurs, dont la conscience a été fermée, dans le but d’en refaire des Pokémon normaux.

Il vous faudra donc combattre de nombreux dresseurs des Teams Ombre et Snatch à travers toute la région de Rhode afin de découvrir l’ampleur de la machination qui s’organise dans le but de soumettre le monde entier.

[ Remonter en haut ]

 

La carte

Pokémon Colosseum apporte, dans son lot de nouveautés, une nouvelle région. Vous ne jouerez désormais plus dans Kanto, Johto ou encore Hoenn, mais dans Rhode. De nouvelles villes et de nouveaux horizons s’offrent à vous ! Entre Phenacit, la ville aquatique du désert, Samaragd, la ville forestière, ou encore Pyrite, la ville aux 40 brigands, vous pourrez changer d’air et découvrir de nouveaux visages et de nouvelles constructions.

[ Remonter en haut ]

 

Mentali et Noctali

Au début du jeu, le héros dispose de ses deux Pokémon favoris : Noctali et Mentali. Vous pourrez ou non choisir de les garder durant toute l’aventure, mais ils se révèlent être des compagnons plus que nécessaires et efficaces durant votre voyage. De plus, ces Pokémon sont très durs à avoir mais sont également très puissants.

Mais au-delà de leurs capacités combatives, ces Pokémon représentent tout un symbole dans ce jeu : ils sont le signe de l’amitié et de l’entente entre les dresseurs et les Pokémon, seule solution à la victoire contre les Team Ombre et Snatch qui tentent de réduire à néant ces valeurs. Ils sont là pour rappeler au joueur que la confiance entre les humains et les Pokémon est une vertu importante.

[ Remonter en haut ]

 

Les Colosseums

Comme vous l’aurez remarqué, le titre du jeu comporte un mot jusque-là inconnu: Colosseum. Nombre d’entre vous se demanderont ce que peut être cette nouveauté. Eh bien les Colosseums sont en vérité des arènes de combat.

On en comptera 5, dans lesquelles vous pourrez combattre des dresseurs possédant un potentiel remarquable, tant par leur stratégie que par leurs Pokémon.

Le but des Colosseums est tout simplement de combattre 5 dresseurs à la suite pour empocher une récompense, de l’argent, ainsi qu’un objet, généralement une CT.

[ Remonter en haut ]

 

Le Mont Bataille

Parmi les 5 Colosseums du jeu, le plus grand est le Mont Bataille. Il vous faudra combattre non pas 5 dresseurs, mais 100 dresseurs !

Bien sûr, il ne faudra pas tous les affronter à la suite, car le Mont Bataille est divisé en 10 secteurs, composés de 10 dresseurs chacun. À la fin de chaque secteur, vous devrez affronter un dresseur particulièrement coriace qui vous fera gagner des PokéCoupons : des points échangeables contre des lots à l’accueil du Mont Bataille.

Arrivé en haut de la montagne, vous pourrez vous battre contre le dresseur le plus puissant de Rhode et remporter beaucoup de PokéCoupons, et même une surprise.

[ Remonter en haut ]

 

Les nouveautés

Chaque jeu Pokémon apporte son lot de nouveautés, et Pokémon Colosseum ne déroge pas à la règle. On pourra découvrir les Colosseums, ainsi qu’une nouvelle région, mais aussi le tout nouveau système des Pokémon obscurs. En passant par les nouvelles villes, chacun trouvera son bonheur dans ce nouvel univers Pokémon.

[ Remonter en haut ]

 

Les graphismes

Pour le premier jeu Pokémon de la GameCube, Nintendo ne s’est pas foulé. Les graphismes sont assez colorés, mais la modélisation des personnages ainsi que des Pokémon reste moyenne alors que l’on pouvait s’attendre à un effort graphique conséquent. On se retrouve malheureusement avec des personnages sur lesquels on distingue aisément quelques pixels en trop, ainsi que des attaques au design en général peu spectaculaire.

[ Remonter en haut ]

 

Les musiques

Voici maintenant le point faible du jeu. Alors que les musiques des opus Game Boy étaient plutôt entraînantes, Pokémon Colosseum ne se fera pas remarquer par ses rythmes durant tout le jeu. Assez répétitives et agaçantes, les musiques ne feront pas la réputation du jeu et déplairont sans doute à plus d’un.

[ Remonter en haut ]

 

Les bonus

Bien que certains bonus présents dans la version américaine du jeu aient été supprimés, tel que le CD bonus contenant Celebi, l’Europe a tout de même droit à la présence de Ho-oh. Le Pokémon pourra être capturé dans le jeu mais est extrêmement dur à obtenir, ce qui forcera le joueur à aller toujours plus loin dans l’aventure en capturant les Pokémon de Johto, dont EnteiRaikou et même Suicune, ainsi que de nombreux autres.

On pourra aussi profiter d’objets introuvables dans les versions Game Boy, comme le Lentilscope.

[ Remonter en haut ]

 

Conclusion

Pokémon Colosseum est le premier vrai RPG sorti sur console de salon, et on remarque aisément que les efforts ne sont pas très présents : le jeu est attirant aux premiers abords, mais devient vite décevant par sa faible durée de vie et le nouveau système de purification qu’on aurait aimé moins longue et fatigante. Comptez donc une vingtaine d’heures pour terminer l’aventure, dans laquelle on évolue dans des graphismes moyens, et dénuée de Pokémon à capturer. En effet, il ne vous sera possible d’attraper que 53 Pokémon. On notera tout de même des efforts considérables au niveau du scénario et de l’envie d’innover, avec des personnages bien pensés et un nouveau monde très agréable.

Conclusion
Les points forts :
– Un scénario sympathique et présent
– Une réelle innovation
– Des Pokémon rares à capturer dont Ho-oh
Les points faibles :
– Purification trop longue
– Durée de vie trop courte
– Intérêt limité
Note version FR : 13/20

Pokémon Colosseum est un bon jeu qui vaut la peine d’être connu. Malgré des défauts, ce nouveau RPG reste un achat de choix, très bon à posséder, mais plus pour sa culture personnelle que pour le fun. On ne prendra pas forcément de réel plaisir à revenir sur le jeu une fois terminé, malgré de très bons moments passés dessus.

Détails
Plateforme GameCube
Éditeur Nintendo
Difficulté Moyenne
Genre RPG
Nombre de Pokémon 53 obscurs + Mentali et Noctali
Compatibilité Rubis/Saphir/Emeraude
Rouge-Feu/Vert-Feuille
Dates de sortie Japon : 21 novembre 2003
Amérique du Nord : 22 mars 2004
Europe : 14 mai 2004

[ Remonter en haut ]

 

Test réalisé par Shadow_Kyo et remis en page par Silver_Altaria.

Partagez cet article :

A lire également...

Ce site web utilise les Cookies Lava pour soigner vos Pokémon, et vos offrir la meilleure expérience possible. En naviguant sur Pokemon-France.com, vous acceptez l'usage des cookies. A consommer avec un bon verre de Lait d'Ecremeuh !